Ligue des Champions : Eliminé par le Barça, Lyon charge l’arbitrage !

Mercredi soir, l’Olympique Lyonnais s’est incliné lourdement face au FC Barcelone (5-1) en huitième de finale retour de la Ligue des Champions. Une rencontre où l’arbitrage a encore fait jaser…
Buts : Messi (18e sp, 78e), Coutinho, (31e) et Piqué (81e et Dembélé (86e) pour le Barça // Tousart (58e) pour l’OL

L’arbitrage vidéo ne fait pas l’unanimité. Et ce n’est pas encore après cette nouvelle soirée de Ligue des Champions qu’il le fera. Mercredi soir, l’Olympique Lyonnais a affronté le FC Barcelone en huitième de finale retour de la Champions League (0-0 au match aller). Une rencontre où l’arbitrage a encore été au cœur des débats. Tout a commencé à la 17ème minute. Suite à un contact avec Jason Denayer, Luis Suarez s’écroulait dans la surface et l’arbitre sifflait pénalty. Malgré les contestations du défenseur de l’OL, Monsieur Szymon Marciniak restait ferme sur sa décision. Il n’était pas sollicité non plus par le car régie qui gère la VAR. Lionel Messi transformait le pénalty. Un pénalty qui faisait déjà beaucoup parler, notamment par rapport au fait que la VAR n’ait pas été utilisée.

Consultant pour RMC Sport, Christophe Dugarry criait au scandale. La réaction des Lyonnais était également très attendue. Après la rencontre, Jean-Michel Aulas a été le premier à dégainer sur RMC. « C’est vrai que sur la première mi-temps, ça a été un petit peu difficile. Il y a quand même des faits de jeu qui ont probablement changé le sens du match. Donc c’est très difficile d’avoir des jugements définitifs a posteriori car on a accumulé des faits de jeu qui nous sont très défavorables. Quand vous perdez votre gardien titulaire aussi pertinent qu’Anthony Lopes sur un choc, quand vous avez cette invraisemblable décision sur le penalty… Je viens de regarder à nouveau les images, il n’y a absolument pas penalty, il y a même carton jaune pour Suarez qui simule… »

Les Lyonnais regrettent le pénalty
Puis il a enchaîné : « moi, je ne suis pas un spécialiste comme toi (Dugarry, ndlr) du football. Je suis simplement un modeste président d’un club de province et qui dans son analyse effectivement ne peut que considérer qu’à partir du moment où il y a un penalty qui n’y est pas et qu’il y a faute adverse, qu’à partir du moment où on perd le gardien titulaire, c’est vrai que ça peut fondamentalement assez changer le sens du match ». Contrairement à son président, Bruno Genesio n’a pas voulu trop en dire à ce sujet. Il a toutefois déclaré : « je n’ai pas revu les images. A priori, non (il n’y a pas pénalty). J’ai demandé à l’arbitre s’il avait vu la VAR à la mi-temps, il m’a dit qu’il y avait faute. A priori, ce n’est pas ce qu’on m’a rapporté. Ça se joue à des faits de jeu, à des détails et souvent c’est en faveur de l’équipe qui est plus prestigieuse. Mais je ne veux pas trop en rajouter par rapport à ça. Ils ont été largement au-dessus de nous sur les deux matches ». Du côté des joueurs aussi ce fait de jeu a été commenté. Lucas Tousart a confié : « je n’ai pas encore revu les images, mais de ce que je vois sur le terrain je pense qu’il y a une simulation de Luis Suarez. Ça reste mon avis. Ce n’est pas celui de l’arbitre et visiblement pas celui de la VAR. Donc c’est comme ça ».

Même son de cloche du côté de Bertrand Traoré. « Je n’ai pas vu les images. J’ai entendu dire qu’il n’y avait pas pénalty. Je ne sais pas pourquoi l’arbitre n’a pas consulté la VAR. C’est assez étrange. Et quand nous on marque le but, il prend deux minutes ou trois pour vérifier le but. Il a fait ce qu’il voulait faire. Ce n’est pas une excuse non plus. On ne veut pas se cacher derrière la décision de l’arbitre ». Comme l’a rappelé le Burkinabé, la VAR avait fait parler en deuxième période. Suite au but de Lucas Tousart (2-1, 58e), l’assistance vidéo était sollicitée. Pendant 3 minutes, le jeu était stoppé avant que le but ne soit validé. Jean-Michel Aulas a indiqué à ce sujet. « On a vu aussi sur le but lyonnais un arrêt de jeu de trois ou quatre minutes pour savoir s’il y avait hors-jeu ou pas. Donc aujourd’hui, ce n’est pas un franc succès, c’est vrai et encore une fois, quand ça arrive dans un match qui est déséquilibré, on peut imaginer que ça n’a pas d’effets sur le résultat. Là, j’ai l’impression tout de même que ça a beaucoup pénalisé notre équipe et que malheureusement après, on a eu un certain nombre de faiblesses ». Malgré ce pénalty litigieux, l’OL n’a pas trop de regrets à avoir tant le Barça a dominé la rencontre.Aý

Footmercato.net

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password