Yssouf Diabaté: « Terminer ma mission à la tête du Sporting avec un titre »

Après 12 ans de présence, le président Yssouf Diabaté a décidé de rendre le tablier à la tête du Sporting Club de Gagnoa. A trois ans de la fin de son mandat actuel, le député-maire de Gagnoa veut organiser des élections en cours de saison pour confier le club à une autre compétence. « Je vais tout faire  pour anticiper et me concentrer uniquement sur la Ligue Amateur », rappelle-t-il dans cet entretien. 

Après 12 ans à la tête du Sporting, vous annonciez votre départ. Qu’est-ce qui motive cette décision ?

J’ai un peu du mal à le dire. C’est ma dernière saison à la tête du Sporting. Je compte même organiser une Assemblée Générale Extraordinaire pour céder le club. Parce que le challenge qui m’attend à la Ligue Amateur est énorme. Et comme je suis un homme de défi, je veux démontrer au président Idriss Diallo qu’il n’a pas eu tort de me faire confiance pour la diriger. Avant de partir, mon Comité Directeur va tout donner.

C’est-à-dire ?

Il faut que nous  laissions  des traces à la tête du Sporting. Parce que ça fait bientôt 12 ans que je suis à la tête de ce club. On a jamais fait  l’ascenseur sous mon mandat. On a terminé 3 fois vice-champion. Nous allons jouer pour la 4e fois la Coupe d’Afrique. Pour dire merci aux supporters et aux joueurs, on va tout faire pour rentrer en phase de poules de la C2. Nous irons chercher aussi le titre de champion de Côte d’Ivoire. Nous avons fait des recrutements à la taille de nos ambitions. Ce  sera un grand plaisir de terminer cette  mission avec un titre de champion.

 Vous avez mis en première ligne, le Général Kili Fiacre. Pourquoi ce choix ?

J’ai choisi le Général Kili parce qu’il  s’est toujours intéressé au Sporting. Même quand il était en activité. Il avait la volonté  et  voulait diriger le Sporting.  Maintenant qu’il est à la retraite, il pourra consacrer tout son temps au club. La  saison dernière,  je lui ai confié la section football et il m’a donné  satisfaction. Je pense  qu’il pourra pleinement assuré la  tâche.

N’avez-vous  pas peur de l’après Yssouf Diabaté ?

Non. Parce que je me suis fait entourer des personnes qui connaissent le football. Tout ceux qui étaient avec moi resteront pour accompagner le président qui est là. Ça  ne va peut-être pas être comme moi. Mais,  mon souhait est que celui qui est là fasse mieux que moi. Aujourd’hui nous avons un terrain d’entraînement. Avec sa touche personnel le Général Kili pourra  redynamiser le Sporting. Je pars satisfait parce que cela fait onze ans que le Sporting évolue  en Ligue 1. Cela n’est jamais arrivé depuis 1961. Pour moi c’est une victoire. Etre africain quatre fois pendant mon mandat, ce n’est pas rien.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password