Yavo Christophe (entraîneur de Bandama):  » Nous sommes en train de bâtir une équipe pour l’Afrique « 

Sacré champion de Côte d’Ivoire cette saison Bandama de Tiassalé rêve désormais de conquérir l’Afrique. « Quand le travail que nous avons entamé sera terminé, nous resterons longtemps au sommet du handball africain. Et je suis convaincu que nous y arriverons», assure le coach Yavo Christophe.

Bandama de Tiassalé a décroché son 3e titre de champion de Côte d’Ivoire cette année. Quels ont été les secrets de votre réussite ?

C’est le travail des entraîneurs et des joueuses qui nous permet de rester au sommet. Il y a aussi la bonne organisation mise en place par nos dirigeants autour de l’équipe. Et le soutien des mécènes tels que Sanogo Alpha. Tout cela a fait de Bandama de Tiassalé une équipe assez costaud cette année.


Mais n’aviez-vous pas tout de même quelques appréhensions au départ, au regard de l’adversité ?


Non, j’étais plutôt confiant. Vu le recrutement que nous avons fait et tout ce que les dirigeants ont mis autour de cette équipe, on savait qu’on pouvait y arriver. Nous avons eu un seul moment vide cette saison. Et c’était lors de la finale de la Coupe nationale que nous avons perdue face à Habitat. Malgré cette défaite, on savait que le titre ne pouvait pas nous échapper parce que l’écart de points entre nous et nos adversaires était grand.


Avec du recul, qu’est-ce qui vous a fait perdre cette finale ?


On était trop confiants et on a manqué de concentration à la fin. Ce qui a fait que mes filles ont craqué. Mais cela n’a pas ébranlé notre moral pour aller chercher le titre.


Qu’est-ce qu’il vous faut pour mieux défendre les couleurs ivoiriennes en Coupe d’Afrique l’année prochaine ?


Nous sommes en train de bâtir une équipe pour attaquer l’Afrique. Et cela ne se fait pas du jour au lendemain. Si vous avez remarqué, chaque année, nous injectons du sang neuf dans notre effectif et changeons aussi de stratégie. Quand ce travail sera terminé, nous resterons longtemps au sommet du handball continental. Et je suis convaincu que nous y arriverons.


Est-ce possible au regard du niveau du championnat ?


Je pense plutôt que le niveau actuel du handball ivoirien est assez satisfaisant. Don Bosco a terminé 4e de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de Coupe, il y a de cela 6 mois. Il y a de la bonne graine dans notre championnat. Nous sommes en train de revenir après avoir connu un moment de léthargie où il n’y avait pas de formation. Il suffit que les moyens financiers suivent pour que nous ayons des résultats.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password