Vagba Alexis (président de l’Africa Sports): « C’est Cheickna Sylla qui met l’Africa en retard »

Le président de l’Africa Sports, Vagba Alexis accuse ouvertement le doyen Chickna Sylla de cautionner l’Assemblée Générale Extraordinaire organisée par des MAM dimanche dernier. « C’est Cheickna Sylla qui a suscité la création d’un Comité ad ‘hoc », a-t-il indiqué.

Quel est votre réaction après l’Assemblée Générale Extraordinaire organisée par certains MAM le dimanche dernier ?

Ça me fait ni chaud ni froid. C’est Cheickna Sylla qui a fait les textes de l’Africa. Et il sait qu’ils sont clairs. C’est-à-dire qu’on ne peut plus faire de coup d’Etat. Aucune AG ne peut démettre le président. Je regarde donc cela avec sourire parce que pour nous il n’y a pas d’évènement. Cette AG est pleine d’illégalité.

Et pourquoi ?

Parce que l’organisateur de cette AG  est suspendu. Il n’est pas un membre actif du club et sa structure n’est pas à jour. Il ne peut donc pas convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire. Les textes disent que pour convoquer une AG Extraordinaire, ce sont les deux-tiers qui saisissent le président pour lui faire la demande tout en lui montrant l’ordre du jour. S’il refuse, en ce moment on peut continuer la procédure sans lui. Mais il ne peut pas se lever un jeudi et convoquer une AG Extraordinaire le dimanche.

Pensez-vous que Cheickna Sylla soutien les organisateurs de cette rencontre ?

Oui et c’est grave. Cheickna Sylla  a fait les textes et il les les bafouent. J’ai l’impression qu’il ne connaît pas les textes qu’il a mis en place après les six mois de transition qu’il a dirigée.

Qu’est-ce qui explique cela ?

Son problème, c’est qu’il veut encore diriger une nouvelle transition. Et c’est lui qui a suscité la création d’un Comité ad ‘hoc. Je vous le dit, c’est Cheickna qui met l’Africa en retard.

Que comptez-vous faire devant cette situation ?

Moi, je continue de diriger le club. J’ai engagé l’Africa pour la nouvelle saison. Le CN-FIF l’a reconnu. Ce n’est pas Cheickna Sylla qui viendra faire faire changer les choses. Tout ce que je dis, c’est qu’il faut appliquer les textes.

Ne craignez-vous pas qu’à cause des palabres le championnat puisse démarrer sans l’Africa ?

Pourquoi sans l’Africa ? Nous sommes déjà engagés et nous jouerons. Les gens sont tellement obnubilés qu’ils ne savent pas lire entre les lignes. Mme Dao Gabala a dit que l’Africa Sports est déjà engagé parce que nous avons payés les 250000 FCFA pour l’engagement. On ne fait pas deux engagements dans la saison. J’ai qualifié un certain nombre de joueurs. On rentre là dans la deuxième période de qualification et on qualifiera encore des joueurs.

Toujours est-il que le CN-FIF menace de sanctionner l’Africa Sports s’il y a deux équipes ? 

C’est normal qu’elle nous demande d’aller s’entendre pour régler vos problèmes. Mais cela ne met pas fin à la légalité. Et la légalité, c’est moi.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password