Transfert Palabre entre Bingerville et Atlantis autour du capitaine des U 23

Qualifié récemment avec les Eléphants Espoirs pour  la CAN U23, Diallo Ismaël Chester est au centre d’un conflit entre l’ Entente de Bingerville et l’Atlantis FC. En effet, les deux équipes se battent au sujet de  l’indemnité de transfert du  défenseur de 22 ans qui s’était engagé avec le SC Bastia en 2015. De quoi s’agit –il ? En réalité, l’Atlantis FC, le centre de formation de Diallo Chester,  réclame  le reliquat de sa part dans  le transfert  de son ex-pensionnaire au club corse. Si le club de Dao Mamadou a déjà perçu  6 millions  des mains de Diabaté Bachir, président de l’Entente de Bingerville, où le joueur a évolué entre 2013 et 2015, il  prétend attendre toujours un reliquat de 34 millions de francs cfa. « Quand nous cédions Diallo Chester le 5 février 2011, il était convenu que   Atlantis recevrait 50 % de l’indemnité de transfert à la revente.  On a effectivement reçu une partie de cette somme. Mais, depuis lors, Bingerville refuse de s’acquitter du reste de l’argent au motif que Bastia a déclaré faillite et que son club  n’a pu rentrer en possession de son indemnité », a confié Dao Mamadou. Effectivement, Bastia a été mis en liquidation judiciaire en 2017 par le tribunal du commerce. Un mandataire judiciaire a même été désigné pour solder notamment les créances de Bastia. « Nous avons joint ce mandataire  judiciaire qui nous a rétorqué  n’avoir  eu aucune déclaration de créance de Bingerville dans les mois qui ont suivi la faillite de Bastia et qu’en l’espèce,  il ne pouvait  procéder à  un quelconque règlement financier pour Atlantis », a-t-il ajouté. En insistant sur le fait  que le transfert de Chester prévoyait le règlement financier sur deux tranches,  c’est-à-dire à la signature du contrat en 2015 et 120 jours après, donc avant la liquidation de Bastia. « Des échanges  par mails confirment bien que Diabaté Bachir a perçu  l’argent sur plusieurs tranches  et  non  une seule  fois comme il le prétend. Nous exigeons notre dû », a martelé Dao Mamadou.

 

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password