Tournoi pour la montée en L1: Quand le règlement spécial contredit Dehoulé Omer

L’affaire est grave. Elle relève même de l’arbitraire le plus flagrant. Et de l’injustice la plus criante. Aussi, faudra-t-il que le Gouvernement, par le biais de la tutelle, monte rapidement au créneau pour crier haro sur le baudet. Et par ricochet réparer ce tort volontairement causé non seulement aux deux équipes, le Stella et l’ES Bafing, mais aussi à l’éthique même du football. C’est même toute la communauté nationale du football qui devrait s’élever et donner de la voix, pour dénoncer cette situation ubuesque du fait des petites combines de la FIF. Et ce, dans la perspective de l’AG Elective à venir. Et, quand un membre du Comité Exécutif, de surcroît 3ème vice-président de la FIF, qui plus est, le plus âgé et est censé  assurer l’intérim du président en cas de vacance du pouvoir, par ailleurs président de la Ligue Amateur, Déhoulé Omer, s’emploie à justifier cette forfaiture, c’est que cette fédération là a un sérieux problème avec les textes, l’éthique, la morale et l’équité dans le football. Sinon, par quelles contorsions juridiques, ce dirigeant fédéral peut-il oser affirmer que les deux situations, Ligue 1 et L2, ne sont pas comparables ? Parce que selon lui, aucun club de Ligue 2 ne joue une compétition africaine. Et que la Ligue 2 et la Division 3 sont des affaires internes, nationales. On tombe des nues. Car, ces propos sont d’une extrême gravité venant d’un vice-président de la FIF. Mais, ce n’est pas tout. Car, un crime n’est jamais parfait. D’autant que ce même dirigeant de la FIF tente de justifier l’absurde. Il prétend que si a Ligue Pro a arrêté le championnat à ce stade, en prenant la décision de déclarer le RC d’Abidjan champion, le FC San Pedro qualifié pour la C2 et que ni le WAC, ni Issia Wazi ne seront relégués en Ligue 2,  c’est tout simplement parce que les clubs de Ligue 1 ont : « majoritairement souhaité l’arrêt du championnat », a-t- il confié au confrère « l’Intelligent » dans sa parution d’hier. Ce qui justifie cette décision aberrante de la LPF. Mais ce dirigeant est-il crédible ? Ce vice-président a-t-il pris soin de connaître les propres textes de la FIF, en l’occurrence le « Règlement Spécial des Championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 » ? On ne le dirait pas. Car, s’il avait pris soin de bien lire les articles 19 et 20, il n’aurait sans doute pas sorti de telles inepties et une si énorme contrevérité. D’autant plus que la Ligue 1 et 2 sont organisées par la même Ligue Professionnelle de Football (LPF). En plus, elles sont régies par le même « Règlement Spécial des Championnats de Ligue 1 et Ligue 2) », notamment le Titre 2, Chapitre 1 définissant le champ de compétences de la LPF, en son art.13-1 : «  Par délégation de la Fédération Ivoirienne de Football, la Ligue Professionnelle de Football est seule compétente pour organiser et gérer les championnats de Côte d’Ivoire de Ligue 1 et Ligue 2 ainsi que les autres compétitions qu’elle met en place. »

Crédit photo: Abidjan.net

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password