Super D3 (agression du corps arbitral) : le Lanfiara risque gros

Les actes d’agressions auxquels se sont adonnés les joueurs du Lanfiara d’Attécoubé sur le corps arbitral, mercredi dernier pourraient être lourds de conséquences. Aussi bien du côté des joueurs que de certains dirigeants du club.

En effet, les sanctions vont pleuvoir si l’on se fie aux barèmes disciplinaires prévus par la Fédération Ivoirienne de Football. Les joueurs identifiés et déclarés coupables d’un comportement excessif ou déplacé envers un officiel écoperont d’un ou deux matchs de suspension assortis d’une amende.

Ceux qui ont frappé les arbitres risquent entre six mois et un an de suspension ou bannis s’il est reconnu coupable d’agression. Ce n’est pas tout. Puisque, selon les textes, les dirigeants notamment le président du club et le secrétaire général peuvent aussi écoper de sanctions.

Pour rappel, le Lanfiara s’était incliné devant AGIR de Guiberoua (1-2) au terme de la 4e journée de la Super D3. Après la rencontre, le corps arbitral a été pris à partie par des joueurs du Lanfiara mécontents de certaines décisions.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password