Salif Bagaté ( AS Douanes): « Etre meilleur joueur et meilleur buteur au Faso»

Arrivé à l’Asec Mimosas en janvier 2019, Bagaté Salif a quitté la semaine dernière le club jaune et noir à l’amiable. Joint au téléphone, l’ancien buteur de Bouaké FC revient sur les motivations de son départ et sa signature à l’AS Douanes du Faso

 

Comment expliquez-vous le choix de l’AS Douanes après votre départ de l’Asec Mimosas?

J’ai décidé de signer à l’AS Douanes du Faso parce que c’est un club qui a montré de l’intérêt pour moi. C’est également un club ambitieux qui veut tout gagner. Et comme j’aime  les challenges, j’ai décidé de répondre favorablement à l’appel de ce club.

C’est un choix sportif ou financier que vous avez faire?

Les deux à la fois. Dans tous les cas, on joue au football pour se réaliser. Mais, je pense que l’AS Douanes est un tremplin pour aboutir à mon objectif finale.

Quel est justement votre objectif?

Je rêve de jouer dans un club professionnel en Afrique qu’en Europe. Je pense que mon passage au Burkina Faso me permettra de réaliser mon rêve. D’abord, je vais aider mon nouveau club à réaliser son objectif. Personnellement, je vise le titre de meilleur buteur et meilleur joueur du Faso.

revenons à votre départ de l’Asec Mimosas. Qu’est-ce qui a motivé votre départ de l’Asec Mimosas ?

Mon départ de l’Asec Mimosas a été motivé  par un problème avec l’entraîneur. On ne s’entendait pas trop.

Pourquoi cette mésentente avec Julien Chevalier ?

Je ne sais pas ce qu’il avait contre moi. Mais il avait tendance à  casser mon moral  quand j’étais en forme. J’ai cherché à comprendre ce qu’il me reprochait. En vain.

Le fait d’avoir seulement inscrit  que 5 buts ne justifie-t-il pas vos problèmes ?

Je ne le pense pas. La saison dernière, je n’ai pas été épargné par les blessures. Il n’empêche que j’ai donné le meilleur de moi-même pour répondre aux attentes.  Je ne pense pas que mes performances soient à la base de mes problèmes avec le coach.

Avez-vous le sentiment de quitter le club sur un goût d’inachevé ?

Absolument. J’aurais voulu continuer l’aventure avec l’Asec Mimosas. Mais,  je n’avais pas le choix. Je devais partir à cause de mon problème avec le coach. J’avoue que j’ai d’énormes regrets. J’ai très mal  de partir de cette façon de l’Asec Mimosas.

Et pourquoi ?  

J’ai bénéficié d’un accueil particulier des Actionnaires et des dirigeants à l’Asec Mimosas. Je voudrais vraiment remercier Me Roger Ouégnin qui a tout fait pour moi. Il a été comme un père pour moi et pour tous les autres joueurs. C’est un grand dirigeant. J’ai évolué dans un environnement propice à l’Asec. C’est un grand club professionnel où règne une belle ambiance. Je n’oublierai jamais mon passage dans ce grand club.

 

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password