Saison 2018-2019 L’Asec réclame 20 millions et une police d’assurance à la FIF

L’Asec Mimosas n’en démord pas contre la FIF. Aussi, le 4 février 2019, a-t-elle adressé, deux courriers à l’instance fédérale aux fions de lui rappeler ses obligations.

Dans la première correspondance, les dirigeants mimos sont revenus sur la question de la police d’assurance, qui couvre les compétitions de la FIF.

Dans les faits,  il  s’agit d’une  relance  faite par  les dirigeants jaune et noir, qui attendent que la faîtière  lui fournisse  les preuves du paiement de la prime d’assurance.

« Notre courrier du 7 janvier 2019 relative à notre sollicitation d’une copie de la police d’assurances en responsabilité civile sportive et de la preuve de paiement  de la prime  pour la période qui a débuté le 1er janvier 2019 est demeuré sans réponse », peut-on lire dans la correspondance  du double champion en titre.

L’autre courrier  de l’Asec est relatif  à la somme de 20 millions de francs cfa que la FIF reste à lui devoir.  Il s’agit du reliquat de la subvention de recrutement versé  au champion en titre qui s’élève à 10 millions.

A ce montant vient s’ajouter la prime accordée au représentant  ivoirien en C1 après chaque tour franchi.

En l’espèce, elle s’élève à  5 millions pour le tour préliminaire contre Mangasport et de 5 autres millions pour le 1er tour face au Stade Malien.

« Alors que notre club est encore une fois, le seul club ivoirien qualifié pour les phases de groupe d’une Coupe d’Afrique inter-clubs. Et malgré vos obligations et vos promesses, nos nombreuses relances sont restées sans effet. Cette situation est très préjudiciable  pour  votre club affilié et nous vous demandons  de bien  vouloir régler les sommes dues », exige ledit courrier.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password