Rugby TBO, la transition est dure

Après une domination sans partage qui a duré une décennie, le TBO semble rentré dans les rangs.  Fin de cycle ou simple incident de parcours ?  Difficile de  le dire  pour le moment.   Toujours est-il que  les hommes de Tomé Mamadou  ne finissent   pas d’essuyer  des revers  depuis leur défaite en finale du championnat  2017-2018.  Depuis lors,  les choses semblent  aller de mal en pis.  L’équipe de Treichville  a en effet enchaîné deux défaites consécutives contre TRUC (13-21) et l’ARC (8-10) au cours de ce nouvel exercice. C’est  une grande première depuis 10 ans.  Et  à l’évidence, tout porte à croire que les Treichvillois ne font plus peur. Une situation qui pourrait trouver son explication  dans les nombreux changements intervenus cette saison.  En effet, le TBO a choisi  de rajeunir son équipe en faisant monter les jeunes du centre de formation. Seremé Oumar, Traoré Abou, Koné Medé, Nda Becket … tous ces jeunes pousses ont pris le pouvoir en remplacement de Kamara Tidiane ou encore de Konan Jean-Louis. Mais l’adaptation dans une compétition aussi physique que le championnat ivoirien est loin d’être à la hauteur des attentes. Il y également le fait  que  les anciens joueurs tels que  le pilier Akré Paul ou encore le demi d’ouverture Youzan Benjamin  n’arrivent pas à prendre le relais sur le terrain.  « On a fait le choix de faire monter les jeunes pousses de notre  académie. Nous sommes un club formateur.  Je n’ai pas d’inquiétude sur le fait que l’équipe va se bonifier », a assuré Tomé Mamadou. Reste que la crainte de ne pas voir  le TBO se qualifier pour le Top 4 et raté ainsi les demi-finales du championnat commence à être grande.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password