Rugby (AG Élective) : Gros palabres autour du scrutin du 21 décembre

7 présidents de clubs de rugby dont ceux de TRUCK, ORCK et l’AUC, réunis au sein du Collectif Rugby Côte d’Ivoire (CRUCI) sont de nouveau montés au créneau pour dénoncer des irrégularités dans le processus d’organisation de l’AG Elective de la FIR. En effet, au cours d’une conférence de presse tenue le mercredi 18 décembre, à l’Université de Cocody, ces présidents de clubs ont regretté les graves violations des textes en vue de cette AG Elective prévue le samedi 21 décembre 2019. « Nous exigeons que l’on parte aux élections sur la base de l’ancien texte de la Fédération. Et non celui de 2016 dont la modification n’est allé à son terme », a d’abord réclamé le conférencier Coulibaly Balla de l’AUC. Il a, ensuite, soutenu que le président de la Fédération, Tanoh Elvis viole de « façon flagrante » les textes en vue de permettre aux écoles de rugby de prendre part à cette AG Elective. « Nous sommes certes pour l’unité au sein de la famille du rugby, mais voulons avant tout le respect des textes », a-t-il poursuivi. Le CRUCI a également dénoncé la mise en place d’une commission électorale sans consulter les présidents de clubs comme le stipulent les textes. « Cette commission électorale est illégal. D’ailleurs, le Ministère des Sports n’a jamais reçu de courrier concernant la mise en place de cette commission », a souligné pour sa part, Kouassi Andrea, vice-président de Bouaké Rubgy Club. Le rejet de la candidature de Kouamé Kouassi Arnaud était également au centre de cette conférence. « La commission qui a rejeté la candidature du candidat Kouamé Kouassi Arnaud est d’abord illégale. Ensuite elle est à la solde de Tanoh Elvis », a lancé de son côté Kouassi Jean-Baptiste de Bélier Rugby club.  Et d’ajouter : « Nous ne pouvions pas remettre 2 millions de FCFA de caution à des personnes que nous  ne connaissons pas. De toutes les façons, c’est le jour de l’AG que l’on dépose la caution exigée. Pis, Kouassi Arnaud n’a reçu aucune notification concernant le rejet de sa candidature. C’est sur les réseaux sociaux que nous en avons été informé ». Kouassi Jean-Baptiste a déploré le manque de dialogue entre les deux parties. « Quand vous mettez des personnes à la tête d’une association et qu’au final elles vous traitent comme des pestiférés, cela est incompréhensible. Nos adversaires qui sont aussi nos coéquipiers refusent le dialogue. En tout cas, nous savons ce qu’ils préparent. Mais, nous ne cautionnerons pas cette parodie d’élection », a-t-il avertit avant de révéler que la tutelle s’est saisi du dossier et qu’aucune élection n’aura lieu tant qu’elle n’aura pas entendu les deux parties. « Nous constatons un gros risque de conflit. Pour éviter tous dérapages, nous exigeons dans un premier temps la mise en place un comité ad hoc. Notre démarche est guidée par le bon fonctionnement », a conclu Kouassi Jean-Baptiste.

 

Aperçu

Rugby (AG Élective) : Gros palabres autour du scrutin du 21 décembre - /10

Sommaire

0 Nul!

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password