Roger Boli (Directeur Africa Sport) : « Normalisation d’accord, mais union sacrée d’abord »

La mise sous tutelle de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) et la nomination de Dao Gabala comme présidente du CN-FIF continuent de faire réagir les différents acteurs du football ivoirien. Si certains sont satisfaits ou inquiets, d’autres comme Roger Boli, le directeur sportif de l’Africa Sports préfèrent relativiser.

« Le Comité de normalisation n’est pas mauvais en soi. Et je ne connais pas personnellement Dao Gabala. Mais je pense que si la FIFA  l’a choisie, c’est sans doute, parce qu’elle a les compétences pour cette mission. En tout cas, nous lui souhaitons beaucoup de courage. Car, la tâche ne sera pas facile », a indiqué l’ancien joueur du RC Lens et de l’AJ Auxerre.

Conscient du danger qui plane sur le football ivoirien après la mise sur pied dudit Comité de normalisation en lieu et place du désormais ex-Comité Exécutif de la FIF, Roger Boli a aussi émis le vœu d’une union sacrée autour du football.

« Comité de normalisation d’accord. Mais je pense que le plus important actuellement c’est que le ballon roule, que les compétitions reprennent. Car, ce n’est pas normal que le foot s’arrête pour des élections à la FIF », a-t-il déploré.

Et de souhaiter : « Nous devons penser aux joueurs. Il est important que ces jeunes retrouvent leur passion et leur gagne-pain. D’où mon appel à l’endroit des acteurs  du football ivoirien. Je les implore. Nous devons retrouver cette union. C’est à ce prix que le football pourra se relever », a-t-il conclu.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password