Portrait-Soumahoro Aïssata (copilote de rallye): Elle est la fille de son du père

Dans la famille Soumahoro Moriféré, on adore les sports mécaniques. On aime la vitesse. Ainsi que les  sensations fortes. En effet, après le père Soumahoro Moriféré, quatre fois vainqueur du Rallye Bandama et deux fois champions de Côte d’Ivoire, ce sont les enfants qui ont pris aujourd’hui le relais. Et, petit-à-petit, on assiste à un passage de témoin entre le père et les enfants. En effet, si le fils, Evan, est tombé sous le charme de la moto avec laquelle il fait des merveilles, en remportant le titre de champion de Côte d’Ivoire au terme de la saison 2016-2017, la fille, Aïssata, elle, a choisi de marcher dans les pas de son géniteur, en prenant le volant au lieu du guidon. Agée de 27 ans, la fille du père est une amoureuse folle des voitures de course. En effet, à force d’accompagner papa dans les courses automobiles, de le suivre sur les pistes et routes  poussiéreuses des rallyes autos, dès son âge à 23 ans, Aïssata sera finalement piquée par le virus. Et en 2014, alors qu’elle accompagnait son géniteur disputer le du rallye de Grand-Lahou, elle choisit dès ce moment-là, de faire carrière dans le sport automobile à l’image de ses illustres devancières, l’Ivoirienne Kady Angelbert et la Française, Michelle Mouton : « En effet, c’est en accompagnant papa au cours du rallye de Grand-Lahou, que j’ai été piqué par le virus du sport-auto. Et je n’avais que 23 ans. Dès lors, je me suis dit que je suivrai les traces de mon père, en disputant un jour le rallye Bandama », raconte-elle. C’est vrai. Si Aïssata a accompagné papa ce jour-là, ses premiers pas en tant que copilote débuteront véritablement en 2017 lors du 42è rallye Bandama. En effet, elle disputera cette compétition en tant que copilote du Français Eric Page. Leur équipage terminera à la 15ème place de ce 42ème rallye Bandama: « Ce n’était certes pas un bon rang. Néanmoins, j’avoue que nous sommes éclatés tout au long de la course avant de connaître hélas une panne mécanique lors de la deuxième étape », rappelle avec beaucoup d’émotion dans la voix. Titulaire d’une Licence en finance management, la vice-championne des copilotes allie bien sa passion et son boulot de management qu’elle exerce depuis quatre ans chez un concessionnaire auto de la place. Après avoir effectué ses premiers pas avec le pilote Eric Page, elle intégrer l’équipe de son géniteur au cours de la saison 2017-2018. Autrement dit, un équipage familial composé de papa et sa fille. Et c’est justement avec son père qu’elle glane ses premiers lauriers en terminant vice-championne des copilotes et meilleure copilotes Dame au terme de la saison 2018. Désormais, son souci premier est de donner de la stabilité à sa jeune carrière. Et cela passe par des titres. « Je veux finir championne de Côte d’Ivoire des copilotes en 2019 et donner le titre de Champion de Côte d’Ivoire à mon papa », n’hésite-t-elle pas à marteler.  En tout cas, cette jeune pilote à la silhouette svelte rêve grand. « Mon objectif dans est de faire un équipage purement féminin un jour. C’est-à-dire avoir pour copilote une femme », dit-elle avec insistance. Issue d’une famille passionnée pour le sport auto, la copilote d’Eric Page ne pouvait qu’avoir la caution de son géniteur pour faire ce qu’elle fait : « A la fin de la saison, papa m’a dit qu’il était fier de moi. Et qu’il attend beaucoup de moi cette saison. On espère faire mieux que l’année dernière où nous avons terminé à la 2e place du championnat national », promet-elle. Et comme son père, Soumahoro Aïssata ne se laisse pas marcher sur les pieds. Et elle le dit avec force : « Quand je ne veux pas faire quelque chose, je ne le fais pas », Coupe-t-elle net. Mais ce n’est pas parce qu’elle est la fille de son père que leurs rapports ont toujours été un long fleuve tranquille. Que nenni ! Le père et la fille se sont souvent chamaillés lors des courses, parce que la progéniture a une sainte horreur de lire les cartes lors des épreuves. Car ce n’est pas son dada : « Il sait très bien que je n’aime pas trop lire les cartes qui nous renseignent sur les pistes et routes à emprunter et les obstacles à éviter », confesse-t-elle sans faux fuyant.

Bio express

 Nom : Soumahoro

Pénom : Aïssata

Nationalité : Ivoirienne

Age : 27 ans

Taille : 1,70 m

Palmarès

2018 : Vice-championne des copilotes

 

 

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password