Open de Yaoundé : Premier test pour les Ivoiriens avant les championnats d’Afrique

Trois judokas ivoiriens, Kobenan Koffi Krémé (-100 kg), Dabonné Zoulehia (-57kg) et Fofana Salimata (-52kg), effectueront leur grand retour sur la scène internationale, samedi et dimanche, à l’occasion de l’Open de Yaoundé, première compétition post-covid 19 sur le contient africain.

Mais au-delà de ce retour, cet Open de Yaoundé apparait comme un premier test grandeur nature pour les Ivoiriens avant les Championnat d’Afrique prévu dans un mois au Madagascar et qualificatifs pour les JO de Tokyo 2020.

Après plus d’un an de préparation au Japon, Dabonné a hâte de tester son niveau forme à 4 semaines de ces Championnats d’Afrique. Pour cause de coronavirus, les championnes maghrébines n’ont pu effectuer le déplacement. Mais Zoul aura, quand-même, de sacrées clientes en face telles que la Camerounaise Nkou Mbilla Jeanne-Louise (108e mondiale) et la Sénégalaise Kamara Ndeye Oumy (144e).

Après 8 mois de préparation à Grenoble en  France, Krémé veut lui aussi jauger son niveau, et grappiller quelques points pour se relancer dans ces qualifications pour les JO 2020. Idem pour Fofana Salimata qui n’a plus combattu sur la scène internationale depuis novembre 2019.

En foulant les tatamis du Palais des Sports de Yaoundé, les trois tireurs ivoiriens auront à cœur de se hisser sur le podium comme ils l’avaient fait l’année dernière. Koffi Krémé avait remporté l’Argent. Quand Dabonné et Fofana se sont adjugées du Bronze dans leurs catégories respectives.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password