Open de Bulgarie: Trois tireurs ivoiriens recalés pour défaut de visas

Trois tireurs locaux ne disputeront pas l’Open de Bulgarie prévu du 18 au 20 octobre prochain. Et pour cause ? Ils ont été recalés pour faute de visas. Il s’agit, chez les Hommes, de Gbané Seydou des – 87 kg et chez les Dames de Traoré Charlène (+73 kg) et Coulibaly Bouma (-49 kg). La nouvelle est en effet tombées comme un couperet sur la tête de ces trois Eléphants-locaux retenus au sein de la sélection pour l’Open de Bulgarie de taekwondo. « La Bulgarie n’ayant pas d’Ambassade à Abidjan, il nous fallait nous rendre à Abuja au Nigéria. Mais le temps étant court et l’absence de moyens financiers ont fait que nous avons dû renoncer à effectué le déplacement au Nigéria», a expliqué tout déçu Me Anzoumana Siaka, Secrétaire général de la Fédération ivoirienne de taekwondo (FITKD). Et d’ajouter : « On a voulu passer par la France avec un visa Schengen mais le consul a estimé que notre transit en France était trop bref pour obtenir un tel visa. C’est un visa pour escale que le consul nous a proposés. Ce qui ne permettait pas d’avoir le visa Schengen long séjour et de rentrer en Bulgarie ». Face donc à cette difficulté d’obtenir les documents aux trois athlètes de la sélection ivoirienne, la FITKD a décidé de se rabattre sur ses trois internationaux pour défendre les couleurs de la Côte d’Ivoire à ce dernier Open de l’année. Ainsi, Cissé Cheick Sallah et Gbagbi Ruth qui résident en Espagne et Bathily Astan en Allemagne, représenteront la Côte d’Ivoire respectivement dans les catégories des – 80 kg, – 67 kg et – 73 kg en Bulgarie.

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password