Mohamed Ali Hachicha (President FC San Pedro) « Nous avons investi 650 millions pour réussir notre saison »

Après avoir racheté le club de FC San Pedro, il y a seulement trois ans, le président Mohamed Ali Hachicha a réussi à relever le défi d’une qualification à une compétition africaine, au terme de l’exercice 2017-2018  qui s’est achevé. C’est donc un président totalement heureux qui nourrit de grosses ambitions pour son équipe en Coupe de la Confédération la saison prochaine : «  Nous avons investi 650 millions pour réussir notre saison », révèle l’homme d’affaire du FC San Pedro.

 

 

Avec le recul, quels sont les secrets de la réussite de votre équipe qui a terminé à la 3è place du?

Je suis aujourd’hui un président heureux et fier. Cette place sur le podium de la Ligue est l’aboutissement d’un travail abattu depuis un certain temps. Je tiens à féliciter l’encadrement technique, les joueurs et tout le personnel du club pour les sacrifices qu’ils ont consentis  pour nous permettre de réussir cette belle saison.

 

Mais vous attendiez-vous à un tel exploit après seulement 2 saisons de présence en Ligue?

En début de saison, notre objectif était d’être parmi les trois premiers. Nous avons fait des recrutements dans ce sens. Disons que ce résultat n’est pas venu comme ça. Il y a eu tout un travail qui a été fait derrière tout ça. En tant que dirigeants, nous avons mis les mesures d’accompagnement pour aider les encadreurs dans leur tâche. Mais aussi pour permettre  aux joueurs d’évoluer dans un environnement sécurisé. Et Dieu merci ça a marché.

 

 

Peut-on avoir une idée de ce que vous avez investi pour permettre à San Pedro de réaliser cette performance ?

Sachez que nous avons mis beaucoup d’argent cette année dans le club. En dehors de la subvention de la FIF qui s’élève à 70 millions, nous avons mis près de 650 millions  francs CFA pour terminer cette saison en beauté.

 

La motivation salariale a due payer…

Depuis que j’ai pris cette équipe, je me suis engagé à donner de bons salaires aux joueurs. J’estime qu’un joueur qui évolue en Ligue 1 est professionnel. Il  mérite donc  un salaire d’un  footballeur professionnel. C’est vrai que certains dirigeants nous font beaucoup de reproches pour cela. Mais nous essayons de recruter de bons joueurs et leur donner le salaire qu’ils méritent. Aussi, ne sommes-nous  pas loin d’un club comme l’Asec qui paye bien ses joueurs.

 

Le FC San Pedro repose sur vos seules épaules. D’où tirez-vous tout cet argent pour gérer le club ?

Malheureusement, en dehors de la subvention de la FIF, le FC San Pedro ne bénéficie d’aucune aide. Je supporte seul les charges du club. Et si nous parvenons à honorer nos engagements, c’est grâce à mes entreprises qui sont basées en Côte d’Ivoire et dans plusieurs pays africains.

 

 

Quelles seront les ambitions du FC San Pedro la saison prochaine ?   

Nous sommes qualifiés pour la C2. Mais, nous viserons, lors de l’exercice à venir, la Ligue des champions. On fera tout pour se classer parmi les deux premiers. Dans cette perspective, nous comptons recruter les meilleurs joueurs d’ici et d’ailleurs pour renforcer le groupe déjà en place.

 

Vous allez représenter la Côte d’Ivoire en C2, quelle sera votre ambition ?

Notre ambition sera d’aller le plus loin possible dans cette compétition. Ensuite, nous devons permettre  à nos joueurs d’être suivis  par d’autres clubs. Quoi qu’il en soit, nous allons pour non faire un bon championnat. C’est-à-dire terminer, soit premier, soit deuxième. Ensuite, nous devons aussi bien préparer la Coupe d’Afrique. Ça sera certes notre première expérience, mais nous aurons à cœur de faire un bon parcours.

 

Revenons sur votre arrivée dans le football ivoirien. Pourquoi avez-vous décidé d’investir dans ce football ?

Tout le monde me pose cette question. Moi, j’aime bien le football pour avoir été footballeur dans un club amateur en Tunisie. Je possédais  un  centre de formation en Tunisie. Et il me fallait avoir un club afin d’avoir certains droits. Et lorsque l’occasion s’est présentée à moi, j’ai tout de suite saisir ma chance en achetant le FC San Pedro.  Mais mon ambition va au-delà du club.

 

C’est-à-dire ? 

Nous sommes en train de mettre en place l’un des grands centres de formation d’Afrique. Ce centre basé Brofodoumé sur la route d’Alepé  est bâti sur une superficie de 22 hectares. Il compte  quatre terrains dont trois pelouses gazonnées et une synthétique avec des gradins qui peuvent éventuellement accueillir 2500 à 300 personnes. Le centre dispose aussi d’une piscine de 50 mètres, d’un terrain de basket-ball, de handball et de tennis. C’est un très grand centre que nous envisageons ouvrir pour la saison 2019-2020.

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password