Lutte  (saison 2022) : Honoré Allou, très satisfait de son bilan

Après 9 mois de compétition acharnée, la saison 2022 de lutte s’est achevée samedi dernier avec à  nouveau le sacre l’Association Sportive de Lutte Olympique de Marcory (ASLOM), à l’issue du championnat national de lutte olympique.

En effet, l’ASLOM est montée sur la plus haute marche du podium. Réalisant ainsi le doublé Championnat Lutte traditionnelle-Championnat lutte Olympique. Le club Océan de Port-Bouet  a été classé 2e et la SOA a occupé le 3e rang de ce championnat de lutte olympique.

Au delà de cette razzia du club de Marcory, la qualité des combats durant ce tournoi tout comme les autres compétitions a ravis les responsables de la Fédération.

« Nous avons eu droit à de belles prestations. Bravo à l’ASLOM pour ces 2 titres. Les compétitions ont été âprement disputées. En tout cas, nous sommes plus que satisfaits », s’est réjoui Honoré Allou, le président de la Fédération Ivoirienne de Lutte (FIL).

Comme l’année dernière, plusieurs jeunes talents ont émergé. Entre autres Keiba Trésor, élu meilleur jeune du championnat de lutte olympique ou encore de Mambé Emmanuella, championne de la catégorie des Benjamines. Démontrant ainsi la qualité du travail effectué en amont.

« La relève est assurée. La plus part des équipes sont organisées en différentes catégories chez les hommes tant chez les Dames. L’équipe nationale a brillé aux derniers championnats d’Afrique  a été rajeunie », s’est félicité Honoré Allou qui reconnaît tout de même qu’il reste encore du boulot à faire pour atteindre le niveau mondial.

A noter que pour cet ultime tournoi de la saison, 32 clubs dont 18 issus de l’intérieur du pays ont répondu présent à l’appel de la FIL.

Plusieurs présidents de Fédérations sœurs dont Dabonné Seydou  du judo,  Wadja Pascal du volleyball, Madame Essan Marie Laure de la FIRAPE, etc., ont apporté leurs soutiens à Honoré Allou.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password