Les Maîtres de salle ne veulent pas de normalisation à la FITKD

Les Maîtres de salle ne veulent pas de Comité de Normalisation à la tête de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD). En effet, dans une déclaration commune, lue le mardi 21 juin 2022 à Koumassi, ils ont réaffirmé leur soutien à Me Jean-Marc Yacé dont l’élection a été annulée par une décision de justice. Ils ont saisi l’occasion pour dit non au « virus » de la FIF.  « La Fédération de taekwondo n’est pas sous tutelle. Il y a seulement un mécanisme qui a été mi en place pour que nous puissions reprendre les élections. Nous devons restés vigilants pour ne pas que ce que nous avons vu à la FIF vienne dans Fédération  », a prévenu Me N’Guessan Odilon (CN 5e Dan Kukiwon) porte-parole des Maîtres de salle. En effet, les Maîtres de salle veulent aller de l’avant. Pas question, selon eux, de traîner les pas et attendre trois mois pour reprendre les élections comme le recommande la World Taekwondo qui a instruit l’Union Africaine de Taekwondo (AFTU) pour que l’ancien Comité Directeur dirigé par Me Bamba Cheick Daniel soit reconduit dans le but d’organiser le scrutin. « Allons à l’essentiel. Ça ne servira à rien de traîner les pas. Demeurons mobilisés pour ce combat noble qui permettra à la paix de revenir dans notre Fédération », a lancé comme appel Me N’Guessan Odilon. En effet, les Maîtres de salle ont décidé de prendre les choses en main. Pour preuve, ils ont signé une pétition qui montre que 202 clubs sont mobilisés pour le président Jean Marc Yacé.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password