Le Gouvernement d’accord avec la FIFA pour auditer la FIF

Le Gouvernement s’est prononcé hier sur la décision de la FIFA d’organiser un audit comptable et financier de la Fédération ivoirienne de football. En effet, contrairement aux dirigeants fédéraux qui ont posé des conditions concernant l’audit de la FIFA, le Conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat a entièrement marqué son accord avec la FIFA pour auditer les comptes de la FIF. « La FIFA a le droit de faire ce qu’elle est en train de faire. Nous, souhaitons que tout se passe bien », a indiqué Bruno Koné, porte-parole du gouvernement ivoirien. Une intervention qui non seulement devrait mettre fin au debat, mais mieux, montre que les autorités ivoiriennes ont opté pour la transparence. En tout cas, cette sortie du porte-parole du Gouvernement, le ministre Bruno Nabagné Koné, met Sidy Diallo et ses collaborateurs dans une situation inconfortable. Car, on le sait, la FIF a vu toujours d’un mauvais œil l’audit diligenté par la FIFA. La preuve, elle n’a pas voulu mettre à la disposition de l’auditeur du Cabinet Pwc, Beat Werber les documents exigés par l’Instance internationale. Mieux ou pis, c’est selon, le Comité exécutif de la FIF a déclaré avoir saisi le Tribunal Arbitral des Sports (TAS) pour dénoncer un acharnement de la part de la FIFA. En exprimant clairement sa position en faveur de la mission d’audit que la FIFA a diligenté sur l’Eta des finances de la FIF, le gouvernement désavoue ainsi la faîtière ivoirienne dans sa volonté de ruser avec le contrôle des fonds mis à sa disposition. En tout cas, c’est un cinglant désaveu pour le président Augustin Sidy Diallo et son staff qui continuent du reste à faire des pieds et mains pour s’opposer à la FIFA

 

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password