L’Armée rend un vibrant hommage à feu Tchotche Vincent, l’Ivoirien champion du monde militaire de boxe

L’Armée de Côte avec à sa tête le General de Corps d’Armée Lassana Doumbia, Chef d’Etat-Major des Armées a rendu un ultime et vibrant hommage national à l’ancien champion du Monde militaire de boxe et plusieurs fois champion de Côte d’Ivoire, l’Adjudant Tchotche Sandou Vincent, décédé le 17 septembre dernier, à Brêgbo (Bingerville), à 68 ans.

C’était lors d’une émouvante cérémonie qui s’est déroulée ce vendredi 09 octobre 2020, au Camp Gallieni, en présence de plusieurs autres acteurs du sport ivoirien tels que l’actuel patron de la boxe ivoirienne, Emmanuel Boua accompagné de son comité directeur, de plusieurs anciens boxeurs, du représentant du Ministre des Sports, etc,.

En tout cas, l’Armée a rendu à ce grand champion un hommage exceptionnel pour le service rendu au Drapeau. Les autorités se sont inclinés sur la dépouille du détenteur du trophée Houphouet Boigny. L’ancien champion a ensuite été décoré à titre posthume. Il a en effet, été fait Chevalier de l’Ordre National avant l’oraison, la sonnerie aux morts et l’hymne nationale.

« Tchtoche Sandou Vincent a accompli sa mission en tant militaire, en tant sportif et aussi en tant que chef de famille », a déclaré le Vétérinaire-Colonel Maley Arnaud, lors de l’oraison.

Après la série d’honneurs, le Chef d’Etat-Major des Armées a remis à la famille éplorée le drapeau national et la décoration, en souvenir des services rendus aux Forces Armées et au sport ivoirien.

Les acteurs du sport ivoirien ont eux aussi, rendu un hommage appuyé au champion.
« On a perdu un grand homme, un grand athlète et un monument du noble art ivoirien. Mais, de là où il est, Tchotche doit être fier », a confié tout ému Emmanuel Boua, le patron de la boxe ivoirienne.

Tchotche fut un grand champion de la boxe militaire et civile. Il a été champion du monde militaire des Mi-lourds après 8 combats en une semaine à Bagdad en Irak en 1980. L’Adjudant a aussi glané 8 titres de Côte d’Ivoire des Mi-lourds chez les civils et 6 titres chez les Militaires. Détenteur du trophée Houphouet Boigny, il termina au 3e aux Mondiaux d’Egypte en 1978. Bref, il a fait la fierté de la Côte d’Ivoire et particulièrement les Forces Armées.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password