La FIB durement touchée par la Covid-19

Les sports de combat notamment la boxe ivoirienne est durement touchée par la crise à coronavirus. En effet la Fédération Ivoirienne de Boxe (FIB), qui s’était engagée pour l’organisation de plusieurs galas se retrouve confrontée à des problèmes de trésorerie. De même que les pugilistes ivoiriens engagés dans ses galas ne touchent pas de rémunération. « On est impacté, comme d’autres sports. Le problème que l’on rencontre avec la boxe professionnelle, c’est que nos boxeurs sont payés sur leurs prestations. Et l’Association ajuste ses compte grâce aux galas », a expliqué le président de la FIB, Boua Emmanuel. La frustration des acteurs du noble art ivoirien est grande d’autant plus que malgré l’assoupissement des mesures restrictives par le Ministère des Sports, la FIB reste plongée dans une grande incertitude concernant une reprise de ses activités. « On est dans le flou. Et nous avons l’impression d’être les parents pauvre du sport ivoirien », a-t-il regretté. A noter que plusieurs galas et championnats étaient inscrits au calendrier de la saison 2020. Il s’agit entre autres du gala qui devait réunir Youssouf Doumbia et l’Argentin Abdel Nicolas pour la ceinture IBA Intercontinentale et les championnats nationaux.

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password