Handball: Accusé, le président Karaboué se défend

Le président de la Fédération ivoirienne de handball n’est pas content. Alors pas du tout. Accusé en effet, par ses détracteurs de gérer l’organe fédéral avec son jeune frère, Daouda Karaboué, ex-international français, le président Aboubakar Karaboué est monté au creneau pour assener ses quatre vérités.  « Mon frère Daouda Karaboué qui a été international français est très loin de ce qui se passe ici. Il est à la fédération française. Il serait donc très difficile pour lui de diriger quoi que ce soit ici. Parce qu’il ne sait rien du handball ivoirien », s’est-il emporté au cours d’une rencontre qu’il a eue avec les journalistes sportif des radios privées où il était l’invité. En tout cas, le patron de la petite balle s’est employé à démentir toutes ces rumeurs distillées sur son compte. Abordant le volet réconciliation au sein de la famille du handball divisée après l’élection du 24 février dernier qui l’a portée au pouvoir, le président Karaboué dira : « Nous avons commencé par nous réconcilier au sein de la famille du handball. Merci donc aux présidents de clubs qui ont décidé de taire leurs querelles pour nous accompagner ».  Au terme de cette rencontre avec les radios privées, le président de la FIHB a révélé que 4 pôles ont été crées par la FIHB pour favoriser le développement du handball sur le territoire national. C’est-à-dire, dans les villes de Man, de Daloa, de Yamoussoukro, d’Abengourou et d’Abidjan.

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password