Habib Sanogo (Directeur de l’INJS): « Nous accompagnons les clubs et les sélections dans leurs missions »

Le Directeur de l’INJS, Habib Sanogo, se réjouit des réformes entreprises depuis sa prise de fonction en 2012. Des réformes qui permettent, aujourd’hui, à l’institut de jouer pleinement son rôle de soutien aux clubs et aux sélections nationales.

 

Quel bilan faites-vous des réformes entreprises depuis 3 ans au sein de l’INJS ?

Grâce aux réformes entreprises, nous formons des entraîneurs dans les disciplines sportives telles que le handball, le basket, le football … Il faut aussi savoir que nous avons le Centre National de Haut Niveau qui a en charge d’assurer la détection, le suivi sportif et même la reconversion des sportifs en fin de parcours.

 

 Est-ce à dire que la détection et le suivi des athlètes font désormais partie des prérogatives de l’INJS ?

Depuis le décret de 2013 instituant le Centre de Haut Niveau, cela fait partie pleinement de nos activités. Aujourd’hui, il y a dans nos fichiers près de 510 jeunes de la 6e à la Terminale que nous avons répertoriés. Nous allons assurer leur formation et leur orientation sportive. C’est-à-dire leur apprendre à signer des contrats avec les fédérations ou les clubs qui souhaiteraient puiser dans ce vivier.

 

Vous avez un projet dénommé Team Ivoire. De quoi s’agit-il concrètement ?

La Team Ivoire, c’est l’ensemble des athlètes qui ont le potentiel pour nous ramener des médailles aux JO de 2020. Nous allons faire un regroupement en Côte d’Ivoire avec ces athlètes. Et puis avec nos partenaires, nous allons les emmener dans des centres qui ont été identifiés à l’extérieur du pays pour parfaire leur préparation.

 

 Est-ce qu’on peut avoir le nombre de fédérations concernées ?

En principe, ce sont les huit fédérations de la Politique Nationale du Sport 2016-2020 et les disciplines olympiques telles que le tir à l’arc, la natation, l’escrime etc. qui ne sont pas dans la PNS.

 

Y a-t-il également un plan pour le football au niveau de l’INJS ?

Oui ! En accord avec la fédération de football, nous avons des étudiants qui sont impliqués dans le projet C Jeunes. Ils vont participer à la sélection, au suivi et à l’entraînement. Vous devez aussi savoir que dans la mission du Centre de Sport de Haut niveau, l’État de Côte d’Ivoire nous a confié la préparation des clubs et des équipes nationales.

 

Justement, quelle relation l’INJS entretient-il avec les clubs et les sélections nationales ?

Les textes disent que nous sommes chargés de la détection des jeunes talents, leur formation, d’assurer l’entraînement et le perfectionnement sportif des cadres de haut niveau et de promouvoir la recherche thérapeutique. A ce niveau, nous avons la formation en médecine du Sport qui est une référence en Afrique. Nous sommes en train de renforcer notre capacité pour assurer pleinement le suivi médical de tous les athlètes. Très bientôt, nous organiserons un séminaire avec les médecins et les kinésithérapeutes des clubs.

 

 

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password