FIF: Les leçons de l’AGO

La 59e Assemblée Générale Ordinaire (AGO) de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) s’est tenue samedi 18 septembre 2021 à la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères au Plateau. Au-delà de l’annonce ferme de la présidente du Comité de normalisation, Mariam Dao Gabala, d’organiser l’élection du président de la FIF «  au plus tard le 20 décembre » prochain, il y a beaucoup d’enseignements à tirer de cette rencontre. Ces assises ont démontré à satiété que la Fédération est mal gérée depuis des années. La preuve, la gestion financière de la FIF A été l’un des points d’achoppement. Et  la non-approbation des comptes par l’Assemblée a clairement montré un réel problème au niveau de la gestion des ressources financières de la fédération. Les réserves émises par le commissaire aux comptes sont venues confirmer le flou au tour des finances de la Fédération où l’on annonce une dette de près de 4 milliards de FCFA. Conséquence, l’Assemblée n’a pas voulu accorder le quitus à l’ancienne équipe fédérale.  Le problème de gestion est d’autant plus sérieux qu’il n’est pas seulement lié à la gestion précédente. Mais, « c’est également lié à un certain nombre de choses qui datent parfois de plus de 15 ans », a reconnu la présidente du CN-FIF. Autre leçon de cette rencontre, les ambitions des uns l’ont emporté sur l’intérêt du football ivoirien. En effet, le report tant souhaité de la Ligue 1 par certains dirigeants pourrait avoir un réal impact sur notre unique représentant en Coupe africaine. Sans championnat, l’Asec est résolu à réaliser un authentique exploit en C1. A dire vrai, cette AGO a clairement montré que le football ivoirien continue son balbutiement.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password