Euro 2020: Turquie -Italie, que le spectacle commence

Enfin, nous y sommes. Un an après son report pour cause de pandémie mondiale, l’Euro 2020 – ou 2021 – commence ce vendredi à Rome avec un premier choc dans le groupe A entre la Turquie et l’Italie. Coup d’œil sur les forces en présence.

La renaissance italienne ?

Trois ans après avoir manqué la Coupe du monde 2018 en Russie, l’Italie signe son retour sur le devant de la scène internationale avec un esprit revanchard et un effectif rajeuni. Le sélectionneur de la Squadra Azzura, Roberto Mancini, a effectivement reconstruit son groupe en faisant place aux jeunes joueurs autour de cadres indéboulonnables comme Ciro Immobile (Lazio Rome), Alessandro Florenzi (PSG) ou Leonardo Bonucci (Juventus Turin). Une génération qui rêve de replacer l’Italie au sommet du football européen et qui a aisément décroché sa qualification pour l’Euro 2020 (avec dix victoires en autant de rencontres). Invaincue lors de leurs vingt-trois dernières confrontations, l’équipe aux quatre Coupes du monde pourra notamment compter sur le soutien de leurs supporteurs présents au stade olympique de Rome dès vendredi.

De son côté, la Turquie a fait forte impression lors des qualifications pour la compétition en terminant deuxième de son groupe derrière l’équipe de France championne du monde. Les Turcs avaient notamment battu les Bleus (2-0) à domicile avant d’obtenir le match nul (1-1) au Stade de France. Emmenée par une très belle génération et portée par son prolifique buteur lillois Burak Yilmaz, la sélection turque – outsider – aura à cœur de jouer les trouble-fêtes à l’Euro.

Un groupe très homogène

Si la Squadra Azzurra apparaît comme la favorite de son groupe A, la sélection italienne devra toutefois rester prudente face à trois challengers crédibles dans sa poule. La Turquie évidemment de Hakan Çalhanoğlu (AC Milan) et Yilmaz (Losc), la Suisse toujours difficile à jouer et le Pays de Galles de la star Gareth Bale, demi-finaliste lors de l’Euro 2016, peuvent tous créer la surprise et se qualifier pour les huitièmes de finale. Attention donc à la mauvaise surprise pour les Azzurri. Samedi 12 juin à 15 heures, ce sera au tour du Pays de Galles et de la Suisse de faire leur entrée dans la compétition, au Stade olympique de Bakou (Azerbaïdjan).

source: Lepoint.fr

 

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password