Euro 2020: Italie, Turquie, Suisse, Galles, la poule A à la loupe

Italie, un grand reste un grand

L’Italie fait son retour dans un grand tournoi international, après avoir raté la Coupe du Monde 2018. Autant dire que Roberto Mancini et ses poulains rêvent grand. Vainqueur de l’épreuve en 1968 et finaliste malheureuse en 2000 et  2012, la Squadra Azzurra avait échoué en quart de finale de l’Euro 2016 face à l’Allemagne. Pour les Eliminatoires de cette édition, l’Italie a frappé fort avec dix victoires en autant de matchs dans la poule J . Certes, la Finlande a été le seul véritable adversaire des Italiens. Toutefois avec 37 buts et seulement quatre encaissés, ils ont fait preuve de sérieux. Surtout, ils ont rappelés qu’en plus de leur célèbre défense de fer, ils pourraient désormais compter sur  une attaque de feu. Pour sa 10e participation à une phase finale, l’Italie est une équipe équilibrée à tous les niveaux. Souvent cataloguée comme équipe vieillissante, elle compte désormais sur des jeunes joueurs qui représentent l’avenir de la sélection : Nicolò Barella, Nicolò Zaniolo, Sandro Tonali ou encore Lorenzo Insigne. Tout comme l’Angleterre et l’Allemagne, l’Italie aura la chance de disputer ses trois matchs de groupe « à domicile » puisqu’ils se disputeront au Stadio Olimpico de Rome, l’un des douze stades de l’Euro 2020. Un très gros avantage au moment d’ouvrir le bal contre la Turquie avant d’en découdre avec la Suisse et les Pays de Galles

La sélection

Gardiens : G. Donnarumma (AC Milan), Meret (Naples), Sirigu (Torino).

Défenseurs : Acerbi (Lazio Rome), Bastoni (Inter Milan), Bonucci, Chiellini (Juventus), Di Lorenzo (Naples), Emerson (Chelsea, ANG), Florenzi (Paris-SG, FRA), Mancini, Spinazzola (AS Rome), Toloi (Atalanta).

Milieux : Barella, Sensi (Inter Milan), Cristante, Lo. Pellegrini (AS Rome), Jorginho (Chelsea, ANG), Locatelli (Sassuolo), Pessina (Atalanta), Verratti (Paris-SG, FRA).

Attaquants : Belotti (Torino), Berardi (Sassuolo), Bernardeschi, Chiesa (Juventus), Immobile (Lazio Rome), L. Insigne, Politano (Naples).

Turquie, un vrai outsider

Se positionnant comme l’un des principaux outsiders de la compétition, la Turquie possède aujourd’hui ce qu’elle appelle une « génération dorée ». En effet, de nombreux jeunes talents composent l’effectif turc. De fait, elle voudra à coup sûr en profiter pour briller durant l’Euro 2020. Ayant terminé à la seconde place de la poule H des qualifications derrière la France, la Turquie aurait réalisé un parcours sans faute n’eût été son unique défaite contre l’Islande (1-2). De plus, ils ont pu se reposer sur une défense infranchissable, la plus solide des qualifications (3 buts encaissés, à égalité avec la Belgique). Malgré une Ligue des Nations beaucoup moins réussie ponctuée par une dernière place du groupe 3 de la Ligue B, les poulains de Senol Gunes voudront, à tout prix, prouver que les espoirs placés en eux ne sont pas vains.Pour sa première compétition internationale depuis l’Euro 2016 en France, la Turquie pourra compter sur un effectif de qualité. Avec des joueurs évoluant dans certains des meilleurs championnats européens, elle sera l’une des belles équipes à suivre lors de ce tournoi. Lors de l’Euro, Şenol Güneş, le tacticien turc, pourra donc compter sur un effectif alliant l’expérience importante de ses cadres dont Burak Yilmaz, artisan du sacre de Lille en France à une jeunesse brillante. Au sein d’elle, on peut citer le défenseur central de Liverpool, Ozan Kabak et  Hakan Çalhanoglu. 

La sélection

Gardiens : Akkan (Rizespor), Bayindir (Fenerbahçe), Çakir (Trabzonspor), Günok (Basaksehir).

Défenseurs : Ayhan, Müldür (Sassuolo, ITA), Demiral (Juventus, ITA), Kabak (Liverpool, ANG), Söyüncü (Leicester, ANG), Umut Meras (Le Havre, D2 FRA), R. Yilmaz (Besiktas), Zeki Çelik (Lille, FRA).

Milieux : Antalyali (Galatasaray), Çalhanoglu (AC Milan, ITA), Kahveci, Tufan (Fenerbahçe), Kökçü (Feyenoord, HOL), Tekdemir (Basaksehir), Toköz (Besiktas), Yazici (Lille, FRA), Yokuslu (West Bromwich, ANG).

Attaquants : Akbunar (Göztepe), Aktürkoglu, Dervisoglu (Galatasaray), Karaca (Alanyaspor), Karaman (Düsseldorf, D2 ALL), Ömür (Trabzonspor), Ünal (Getafe, ESP), Ünder (Leicester, ANG), B. Yilmaz (Lille, FRA).

Suisse, attention à la Nati

La Suisse ne fait évidemment pas partie des favoris à la victoire finale. Cependant l’équipe helvète est toujours solide lors des grands évènements et peut toujours créer la surprise. Pour se qualifier pour sa  5e phase finale, la « Nati »  a terminé 1ere de la poule D devant le Danemark, l’Irlande, la Georgie et Gibraltar. Quoi qu’il en soit, la Suisse a su se montrer solide avec seulement une défaite face à ces mêmes Danois et seulement 6 buts encaissés. Elle a maintenant l’habitude de participer aux grandes compétitions et jouera crânement sa chance lors de cet Euro 2021. La « Nati » reste sur un huitième de finale lors de la dernière Coupe du monde 2018 et un huitième de finale à l’Euro 2016. C’est donc une équipe régulière qui passe souvent les phases de poule. Elle  pourra s’appuyer sur un vivier de joueurs habitués aux joutes internationales et qui jouent dans de bons clubs européens à l’image de Granit Xhaka (Arsenal), Breel Embolo (Gladbach).

La sélection

Gardiens : Kobel (Stuttgart, ALL), Mvogo (PSV Eindhoven, HOL), Omlin (Montpellier, FRA), Sommer (Mönchengladbach, ALL).

Défenseurs : Akanji (Dortmund, ALL), Benito (Bordeaux, FRA), Cömert, Widmer (FC Bâle), Elvedi (Mönchengladbach, ALL), Lotomba (Nice, FRA), Mbabu (Wolfsburg, ALL), Omeragic (FC Zürich), R. Rodriguez (Torino, ITA), Schär (Newcastle, ANG).

Milieux : E. Fernandes (Mayence, ALL), Freuler (Atalanta, ITA), Shaqiri (Liverpool, ANG), D. Sow, Zuber (Francfort, ALL), G. Xhaka (Arsenal, ANG), Zakaria (Mönchengladbach, ALL).

Attaquants : Embolo (Mönchengladbach, ALL), Fassnacht (Young Boys), Gavranovic (Dinamo Zagreb, CRO), Mehmedi (Wolfsburg, ALL), Ndoye (Nice, FRA), Seferovic (Benfica, POR), R. Vargas (Augsbourg, ALL), Zeqiri (Brighton, ANG).

Pays de Galles, confirmer l’exploit de 2016

Après avoir échoué aux qualifications pour le Mondial 2018, le Pays de Galles s’est bien rattrapé en terminant deuxième de la poule E des Eliminatoires pour l’Euro 2020 derrière la Croatie avec deux défaites, deux matches nuls et quatre victoires. Les Gallois retrouvent pour la 2e fois  une compétition qui leur avait réussie en 2016 avec à la clé une demi-finale.  Les Dragons comptent bien réitérer leur exploit avec une équipe articulée autour des stars que sont Gareth Bale et Aaron Ramsey. L’attaquant du Real Madrid est le meilleur buteur de l’histoire des dragons à l’Euro avec 3 buts. Quand Aaron Ramsey est le meilleur passeur  avec 4 passes. Durant cet Euro 2021, le Pays de Galles va aussi s’appuyer sur un vivier de jeunes prometteurs comme Daniel James ou Rabbi Matondo. Dans un groupe relevé avec le favori italien, la sélection galloise ouvrira face aux Suisses pour un match déjà important pour la suite.

Gardiens : A. Davies (Stoke, D2 ANG), Hennessey (Crystal Palace, ANG), Ward (Leicester, ANG).

Défenseurs : Cabango, C. Roberts (Swansea, D2 ANG), B. Davies, Rodon (Tottenham, ANG), Lockyer (Luton Town, D2 ANG), Mepham (Bournemouth, D2 ANG), Gunter (Charlton, D3 ANG), Norrington-Davies (Stoke, D2 ANG), N. Williams (Liverpool).

Milieux : Allen (Stoke, D2 ANG), Ampadu (Sheffield United, ANG), Brooks (Bournemouth, D2 ANG), Colwill, J. Williams, H. Wilson (Cardiff City, D2 ANG), Levitt (Istra, CRO), Morrell (Luton Town, D2 ANG), Ramsey (Juventus, ITA), M. Smith (Doncaster, D3 ANG).

Attaquants : Bale (Tottenham, ANG), D. James (Manchester United, ANG), Moore, T. Roberts (Leeds, ANG).

 

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password