Euro 2020: Belgique, Danemark, Russie, Finlande, la poule B à la loupe

Belgique, le n°1 mondial à l’épreuve 

La Belgique est l’heure actuelle l’équipe favorite de l’Euro 2020. Elle l’est sur le papier, tout comme sa première place au classement FIFA qu’elle occupe depuis deux ans déjà. Sur le terrain, les Diables Rouges constituent un véritable rouleau compresseur. A l’image de l’Italie, la Belgique a surclassé son groupe de qualification à l’Euro 2020. Malgré la concurrence russe, les Diables Rouges ont vaincu tous leurs adversaires. Dix victoires en dix matchs, avec pas moins de quarante buts et seulement trois encaissés ! Des chiffres qui ont fait de la Belgique la meilleure attaque et défense des Eliminatoires de l’Euro 2020. Une manière de montrer que les Diables Rouges seront fin prêts pour  leur 6e phase finale.  Dans un groupe B homogène avec le Danemark, la Finlande et la Russie, ils devraient tirer leur épingle du jeu pour cette 6e participation  à l’Euro. Depuis quelques années maintenant, la Belgique possède une équipe solide autour de joueurs cadres expérimentés (De Bruyne, Hazard, Courtois, Vertonghen) et s’appuie de plus en plus sur des jeunes talents ( Tielemans, Dendoncker, Doku). Après sa demi-finale perdue lors de la dernière Coupe du Monde et lors de son quart de finale lors du dernier Euro, elle espère que sa génération dorée  montera enfin sur la plus haute marche  d’un tournoi majeur. 

Lla sélection

Gardiens : Courtois (Real Madrid, ESP), Mignolet (FC Bruges, BEL), Sels (Strasbourg, FRA).

Défenseurs : Alderweireld (Tottenham, ANG), Boyata (Hertha Berlin, ALL), Castagne (Leicester, ANG), Denayer (Lyon, FRA), Meunier (Dortmund, ALL), Vermaelen (Vissel Kobe, JAP), Vertonghen (Benfica, POR).

Milieux : Carrasco (Atlético, ESP), Chadli (Basaksehir, TUR), De Bruyne (Manchester City, ANG), Dendoncker (Wolverhampton, ANG), T. Hazard, Witsel (Dortmund, ALL), Praet, Tielemans (Leicester, ANG), Vanaken (FC Bruges, BEL).

Attaquants : Batshuayi, Benteke (Crystal Palace, ANG), Doku (Rennes, FRA), E. Hazard (Real Madrid, ESP), R. Lukaku (Inter Milan, ITA), Mertens (Naples, ITA), Trossard (Brighton, ANG).

Danemark, une vraie carte à jouer

Après avoir manqué l’Euro 2016, le Danemark est de retour à l’Euro 2020. Il pourrait bien être  l’équipe surprise de cette année comme il a pu l’être en 1992 avec son sacre à la surprise générale. Le Danemark est un habitué des compétitions internationales notamment à l’Euro qu’il dispute pour la 9e fois. 2es et Invaincus dans la poule D durant les Eliminatoires, les Danois voudront confirmer leur regain de forme dans une poule B à leur portée. Le Danemark s’appuie sur une équipe solide qui ne varie pas énormément d’années en années puisque de Kasper Schmeichel à Simon Kjaer en passant par la star Christian Eriksen tous sont encore là. Néanmoins quelques jeunes viennent s’immiscer dans l’effectif comme Kasper Dolberg ou Andreas Christensen. C’est une équipe costaud qui est difficile à manœuvrer. De plus, si les Danois gèrent bien leurs premiers matchs. La dernière rencontre face à la Belgique peut être décisive ou bien peut compter pour du beurre entre deux nations déjà qualifiées.

La sélection

Gardiens : Lössl (Midtjylland), Rönnow (Schalke 04, ALL), Schmeichel (Leicester, ANG).

Défenseurs : Andersen (Fulham, ANG), Boilesen, M. Jörgensen (FC Copenhague), Christensen (Chelsea, ANG), Kjaer (AC Milan, ITA), Maehle (Atalanta, ITA), Stryger Larsen (Udinese, ITA), Vestergaard (Southampton, ANG), Wass (Valence CF, ESP).

Milieux : Christiansen (Malmö, SUE), Delaney (Dortmund, ALL), Eriksen (Inter Milan, ITA), Höjbjerg (Tottenham, ANG), M. Jensen, Nörgaard (Brentford, D2 ANG).

Attaquants : Braithwaite (FC Barcelone, ESP), Cornelius (Parme, ITA), Damsgaard (Sampdoria, ITA), Dolberg (Nice, FRA), Y. Poulsen (RB Leipzig, ALL), Skov (Hoffenheim, ALL), Skov Olsen (Bologne, ITA), Wind (FC Copenhague).

Russie, en quête de son lustre d’antan

Premier vainqueur de l’Euro en 1960, la Russie va enchaîner une 5e phase finale consécutive après 2004, 2008, 2012 et 2016. C’est donc une sélection habituée aux grands rendez-vous. Pour les Eliminatoires de l’Euro 2020, les Russes ont assuré en terminant deuxièmes de la poule I avec seulement deux défaites face à la Belgique (1-4, 1-3)  et huit victoires. Les retrouvailles avec les Belges s’annoncent donc électriques. Elles seront déterminantes pour la Russie qui regorge de vieux briscards à l’image du capitaine Artem Dzyuba, Yuri Zhirkov ou Roman Neustadter. Les deux jeunes stars de l’équipe, Golovin et Miranchuk, seront également des atouts dans ce groupe B  à la portée des hommes de Stanislav Cherchesov, en place depuis 2016. La Russie aura la chance de jouer ses matchs à domicile à Saint-Pétersbourg qui fait partie des 12 stades de l’Euro de 2020. C’était déjà le cas en 2018 lors du Mondial où elle avait atteint les quarts de finale avant d’être éliminée par la Croatie.

La sélection  

Gardiens : Chounine (Dynamo Moscou), Louniov (Zénith Saint-Pétersbourg), Safonov (FC Krasnodar), Dioupine (Rubin Kazan).

Défenseurs : M. Fernandes, Diveyev (CSKA Moscou), Djikia (Spartak Moscou), Ievgueniev (Dynamo Moscou), Jirkov, V. Karavaïev (Zénith), Koudriachov (Antalyaspor, TUR), Samochnikov (Rubin Kazan), Semionov (Akhmat Grozny).

Milieux : Cherichev (Valence , ESP), Golovine (Monaco, FRA), Ionov (FC Krasnodar), Jemaletdinov, Barinov, Moukhine (Lokomotiv Moscou), Kouzyaïev, Ozdoïev, Mostovoï (Zénith), Makarov (Rubin Kazan), Al. Mirantchouk (Atalanta, ITA), Zakharian, Fomine (Dynamo Moscou), Zobnine (Spartak Moscou).

Attaquants : Dzyuba (Zénith), Sobolev (Spartak Moscou), A. Zabolotni (Sotchi).

Finlande, le petit poucet

La participation de la Finlande à l’Euro va marquer l’histoire du pays. En effet, ce sera la première fois que la sélection Markku Kanerva participera à une phase finale de championnat d’Europe. Mieux, ce sera sa première phase finale d’une compétition internationale. Occupant la 55ème place au classement FIFA, c’est également sa meilleure position depuis plus de 10 ans (55ème en 2009). Les Huuhkajat (Grands-Ducs) se sont qualifiés pour l’Euro en disposant du Liechstenstein (3-0). La Finlande a ainsi terminé à la seconde place de la poule J des qualifications à l’Euro 2020 derrière l’Italie. Sélection peu connue, elle compte tout de même quelques grands noms du football mondial tels que Jari Litmanen ou Teemu Tainio. Elle repose aujourd’hui sur l’efficacité de Teemu Pukki, le buteur de Norwich, auteur de 10 buts lors de la phase de qualification et de 22 buts en 34 matchs de D2 anglaise au terme de cette saison.

La selection

Gardiens : Eriksson (Mjällby, SUE), Hradecky (Leverkusen, ALL), Jaakkola (Bristol, D3 ANG), Joronen (Brescia, D2 ITA).

Défenseurs : Alho (MTK Budapest, HON), Arajuuri (Pafos, CHY), Granlund (Stal Mielec, POL), Hämäläinen (QPR, D2 ANG), Ivanov (Warta Poznan, POL), Ojala (Vejle Boldklub, DAN), O’Shaughnessy (HJK Helsinki), Uronen (Genk, BEL), L. Väisänen (Elfsborg, SUE), S. Väisänen (Chievo Vérone, D2 ITA).

Milieux : F. Jensen (Augsbourg, ALL), Kauko (Esbjerg, D2 DAN), Lam (Zwolle, HOL), Schüller (Djugardens, SUE), Sparv (Larissa, GRE), Valakari (Pafos, CHY).

Attaquants : Assehnoun (FC Lahti), Lappalainen (CF Montréal, USA), Pukki (Norwich, D2 ANG), Riski (HJK Helsinki), Soiri (Esbjerg, D2 DAN).

 

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password