Eléphants: Veut-on vraiment déstabiliser les joueurs comme le clame le ministère des Sports?

De la brève et sporadique sortie de la directrice de la Communication du Ministère de la promotion des Sports, on ne retiendra pas grand-chose. Des banalités habituelles et le discours politiquement correct sur l’engagement des autorités à aller à la CAN 2023. Ce n’est pas nouveau. En revanche, un passage n’est pas passé inaperçu: “Nos éléphants restent sereins et déterminés malgré l’environnement délétère que veulent susciter certains esprits chagrins pour déstabiliser nos joueurs”.

” Déstabilisation de nos joueurs”. Les mots sont lâchés”. Est-il vrai qu’un complot a été ourdi contre la sélection nationale? Violente question? Et si tel est le cas par qui et pour qui?

On a beau cogiter, on n’arrive pas à comprendre la pertinence de cette assertion. Mais une chose est certaine, le ministère des Sports est sorti de son mutisme devant le grand émoi et la grosse colère suscités par la non-homologation du stade de Yamoussoukro. Au demeurant l’ordre du jour de cette sortie médiatique était relative aux infrastructures.

Alors quand le ministère parle et fait cette sortie de route c’est en raison des nombreuses complaintes nées du fait que la Côte d’Ivoire ne jouera pas son prochain match international à domicile.

C’est déjà un crise de lese- majesté qui justifie qu’on puisse s’offusquer de la situation et demander des comptes. Et oui, tout Ivoirien est en droit d’exprimer sa colère sans qu’on y voit une volonté de nuire. Le ministère des Sports ne saurait être exempt de reproches. S’il est vrai selon la tutelle que ” Tous les chantiers de la CAN 2023 avancent très bien et sont suivis par le BNETD en relation avec l’Office National des Sports”, on peut donc marquer son étonnement quand la Côte d’Ivoire essuie un tel désaveu avec le stade de Yamoussoukro .

Alors permettons-nous de dire: Déstabilisation non. Mais, diversion oui.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password