Election à la FIF: Idriss Diallo en phase avec le Sud-Comoé

La salle des fêtes du centre de formation féminine d’Aboisso a abrité la rencontre entre Idriss Diallo, candidat à élection de la FIF  et les dirigeants de la région du Sud-Comoé.

En effet pendant près de deux heures d’horloge, le candidat Yacine Idriss Diallo a passé au peigne fin, en projection, l’essentiel du contenu de son projet rigoureusement concocté par lui et son équipe. Ce projet, comme expliqué par le candidat, s’articule autour de sept (7) points essentiels. Il s’agit de la Pacification et du Rassemblement dans la famille du football national, de la Modernisation de la FIF et sa Gouvernance, de la Politique sportive permanente et durable, des Statuts des groupements d’intérêt, de l’Accroissement et la Diversification des ressources financières, de la mise en place d’une politique et Stratégie de Communication et de Marketing efficaces et enfin du Repositionnement de la Côte d’Ivoire au plan international. Ces sept points méthodiquement expliqué par Yacine Idriss Diallo a accroché l’auditoire. L’orateur a mis l’accent sur la pacification et le Rassemblement. « Sans rassemblement et la solidarité nous ne pouvons pas développer notre football qui a connu des déchirures ces dernières années », reconnaît-il.

La bonne gouvernance a une place de choix dans le projet. Sur ce point, le candidat annonce la création d’un Conseil de Surveillance qui regroupera des acteurs de football et des sponsors qui feront pas partie du Comité Exécutif. Pour la modernisation de la faîtière, Yacine Idriss Diallo entend introduite la Planification comme outils de communication. Il annonce aussi un Symposium qui verra la participation de la FIFA, la CAF et des décideurs ivoiriens pour définir les objectifs sur dix ans. La Liste Rassembler pour Développer entend aussi lutter contre la déscolarisation des jeunes footballeurs et prévoit la revalorisation du football féminin.

Des innovations ont été annoncées. Au niveau de la Ligue 1, la subvention passera de 70 millions à 100 millions de francs CFA. Le nombre d’équipes de l’élite passera de 14 à 16. « Cela permettra à nos équipes de livrer beaucoup de matches. Ce qui devrait donner de la chance à nos représentants dans les compétitions africaines », explique Yacine Idriss Diallo.

Il y a aussi une bouffée d’oxygène dans les divisions inférieures. La Ligue 2 bénéficiera d’une subvention du simple au double. Soit de 25 millions à 50 millions et la Division 3 recevra 30 millions au lieu de 15 millions comme autrefois. Cependant, la D3 comptera 40 équipes au lieu de 38.
L’arbitrage n’est pas en reste. Le candidat annonce un sponsor dédié à cette corporation. Des équipements de dernières générations sont annoncés pour revaloriser le corps arbitral. Aussi les meilleurs dix quatuors percevront un traitement salarial mensuel pour rendre autonome les arbitres ivoiriens. Bref, tout est passé au peigne fin.

Convaincus, les clubs de l’OFC Adiaké, Moossou FC, RFC Aboisso, Edus Aboisso et Schadrac FC et les représentants des CRA de Bassam, d’Aboisso, de Bonoua et d’Adiaké qui ont effectué le déplacement ont félicité l’équipe de campagne de la liste Rassembler pour Développer et lui ont accordé leur soutien pour les élections à venir.

Avec Sercom

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password