Election à la FIF: Drogba-Sory, en route pour un gentlemen’s agreement

C’est une éventualité à ne pas écarter. Puisque c’est dans l’air depuis quelque temps. Et les deux Etats-majors travaillent dans ce sens. En effet, sauf revirement de dernières minutes, les camps Didier Drogba et Sory Diabaté, devraient parvenir à une sorte de gentlemen’s agreement, en vue de se dresser contre le troisième candidat, Yacine Idriss Diallo, dans la course à la succession du président de la FIF, Augustin Sidy Diallo. Qui l’eut cru ? Et pourtant, depuis quelques jours, les tentatives d’un rapprochement entre les deux camps, se sont succédé à la vitesse V. Et ce, à l’initiative du président du Comité Exécutif sortant, Sidy Diallo, qui aurait engagé de grosses manœuvres pour barrer la route à son principal adversaire, Yacine Idriss Diallo. Aussi, de source concordante, semblerait-il que le président sortant ait, lui-même, fait le premier pas en sollicitant une rencontre avec l’ex-attaquant vedette des Eléphants pour lui en faire la proposition. Les deux hommes se seraient donc rencontrés. Ils se seraient aussi parlé. Ils se seraient aussi compris. L’objectif de cet accord tacite, comme tout le monde peut l’imaginer, est de constituer une sorte de front uni contre le troisième adversaire dont la cote de popularité ne cesserait de grimper auprès des membres actifs et des 5 Groupements d’intérêt. Le deal serait donc que Didier Drogba, au cas où il ne parvenait pas à remplir les critères d’éligibilité, notamment au niveau des parrainages des GI, fusionne sa liste avec celle de Sory Diabaté où il occuperait d’office le poste de numéro 2. Et, Augustin Sidy Diallo lui aura également fait la promesse, en accord avec le candidat Sory Diabaté, de lui confier la présidence de la Commission des Equipes Nationales. En tout cas, les tractations vont bon train. Et le président sortant se serait personnellement impliqué pour que les deux parties parviennent à un accord. L’ex-attaquant emblématique va-t-il cependant céder à cet appel du pied ? S’il parait, pour le moment, difficile de répondre par l’affirmative, l’analyse des faits montre cependant que s’il y a bien un choix à faire entre le camp Sory Diabaté et celui de Yacine Idriss Diallo, le cœur de l’ex-buteur de Chelsea devrait battre pour le camp fédéral. Car, au regard des antécédents que Didier Drogba a avec certains de ses ex-partenaires en sélection, dont Bonaventure Kalou, Ahmed Ouattara et Cyril Domoraud, en plus d’autres poids lourds dont regorge le camp Idriss Diallo, c’est-à-dire, Malick Tohé, Salif Bictogo et autres, il est clair qu’il devrait facilement jouer les premiers chez Sory Diallo plutôt que chez le voisin. Dès lors, le choix est vite fait. Mais n’allons pas vite  en besogne. Car, même si le président Sidy Diallo n’arrête pas de faire des pieds et des mains pour convaincre l’icône nationale d’intégrer le camp Sory Diabaté, rien ne dit cependant que Drogba ne jouera finalement pas sa propre carte, au cas où il arrivait à obtenir les parrainages en question. Toujours est-il que la balle est dans son camp.

Kambiré Elie

 

 

 

 

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password