Dia Mamadou ( Président LYS Sassandra): « Drogba est une chance pour le football ivoirien  »

 

Colistier de Didier Drogba, Dia Mamadou s’impatiente du blocage du processus électoral. «  Que la FIFA prenne vite une décision pour qu’in parte de l’avant », assure-t-il.

 

 Le processus électoral est dans l’impasse du fait de la décision de la FIFA de tout suspendre. Que vous inspire cette décision ?

C’est déplorable de connaître cette situation. Ce blocage du processus électoral n’arrange personne. Et, je pense qu’on pouvait éviter cette situation si on était tombés d’accord sur la participation de tous les candidats. On devrait au moins faire le sacrifice pour permettre à tout le monde de compétir. Parce que quand on écoute les différents candidats, tous se battent pour le développement du football ivoirien.

 

Est-ce que cela suffit-il pour que la course soit ouverte à tous ?

Aujourd’hui, les gens s’attachent au respect des textes. Mais, ce qu’il faut savoir c’est que chacun interprète ces textes à sa manière. Il est donc bon de laisser tout le monde participer à ces élections. Le bon choix reviendra aux présidents de clubs qui sont des responsables et des gens vraiment qui savent ce qui est bon pour eux. En laissant  tout le monde aller à ces élection cela contribuera à faire tomber le mur de méfiance et les rancoeurs. Moi, j’ai toujours milité pour la paix. Et, je pense que tout le monde doit faire ce sacrifice.

 

Si on suit votre logique Didier Drogba qui a vu sa candidature rejetée doit participer aux Elections ?

Didier Drogba a beaucoup apporté au football ivoirien. Il est donc bon de le laisser compétir. Pour ce que je sais de lui, c’est quelqu’un qui a beaucoup d’amour et de respect pour les autres. Un tel homme de valeur, on doit le laisser exprimer ses idées. Didier Drogba est vraiment une chance pour le football ivoirien.

 

Aujourd’hui, beaucoup pense que l’intrusion de la FIFA est faite pour remettre Drogba dans le jeu. Comment analysez-vous cela ?

Cette intrusion de la FIFA est normale. Il est dit dans les textes que quand il y a un problème, il faut se référer à la FIFA. Je crois même que c’est le Comité Exécutif qui a confié le dossier à la FIFA. Il faut faire confiance à la FIFA. Elle prendra la bonne décision pour soulager tout le monde.

 

Nombreux sont ceux qui pensent que le football ivoirien court à sa perte avec tout ce qui se passe. Pensez-vous la même chose ?

On sort déjà d’une situation difficile avec la pandémie du coronavirus. Nous avons tous envie de reprendre les activités. Et le fait de ne pas pratiquer le football que nous aimons tous est difficile à vivre. Les joueurs, les dirigeants sont impatients. Cette situation morose n’arrange personne. Le football est une activité économique et quand est elle à l’arrêt, cela ne profite à personne. Que la FIFA prenne vite la décision pour qu’on parte de l’avant.

 

Comment gérez-vous  votre équipe durant cette situation ?

On n’essaye de le faire tant bien que mal. On fait ce qu’il faut pour satisfaire nos joueurs. On leur distribue ce qui nous tombe sous  la main. Mais, on ne peut pas satisfaire tout le monde. Il faut qu’on finisse avec ce processus électoral pour permettre au ballon de rouler.

 

Quelle est la situation du LYS Sassandra durant ce mercato ?

Le LYS Sassandra a décidé de poursuivre sa politique mise en place depuis l’année dernière. Nous sommes inscrits dans une politique de formation pour bâtir un grand club d’avenir. La saison dernière, notre effectif était essentiellement composé de jeunes joueurs.  Nous allons continuer dans ce sens. Nous voulons, surtout, retrouver notre base à Sassandra pour poursuivre la mise en place de notre projet de formation.

 

La FIF a annonce l’organisation d’un tournoi pour la montée en Ligue 1. Pensez-vous que c’est judicieux d’organiser une telle compétition ? 

Je serai malhonnête de dire que ce tournoi ne m’arrange pas. Si on nous propose de jouer ce tournoi, on le fera. C’est une petite chance pour nous de retrouver la Ligue 1.  Je comprends que des clubs ne voient pas l’utilité d’un tel tournoi. Mais, finalement, qu’est-ce qui est juste ? Parce que la relégation de mon club en Ligue 2 la saison dernière n’était pas juste. On va jouer ce tournoi si on nous le permet.

 

Au-delà de tout, quelles seront vos ambitions pour la saison à venir?

Tout dépendra de où on se trouvera. Si on reste encore en Ligue 2, notre objectif consistera à construire l’équipe dans la discrétion. Notre politique de rajeunissement sera mis en évidence. Maintenant, si une éventuelle montée en Ligue 1 se présente, on essayera de jouer à fond pour le maintien.

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password