Deuil: Le basket ivoirien pleure Kouassi Germain

Le basket-ball ivoirien est très éprouvé ces jours-ci. En effet, il confronté à une cascade de décès. Après Khalil Diakité, ancien joueur de l’Africa Sports, Raggi André, ancien président du Stade d’Abidjan et Mamadou Coulibaly dit Blakiss, président de la Ligue de Korhogo, un grand homme du basket ivoirien a tiré sa révérence. Il s’agit de Kouassi Germain qui a conduit la Côte d’Ivoire à son premier titre continental en 1981 à Mogadiscio en Somalie. Il est décédé le mardi 21 juillet 2020 à Abidjan à l’âge  de 87 ans. Après une belle carrière à la Jeanne d’Arc d’Abidjan dans les années 60 à 70 en tant que meneur de jeu, Kouassi Germain entame une carrière d’entraîneur à partir de 1974. Sous sa houlette à la Jeanne d’Arc d’Abidjan et en sélection nationale, plusieurs joueurs de talent vont se révéler. On peut citer en autres, Djadji Clément, Bilé Alphonse, Bah Florent, Dié Drissa, Maïga Allou et Koré Moise. Avec cette génération dorée de basketteurs, Kouassi Germain permet à la Côte d’Ivoire de se distinguer aux Jeux Ivoiro-Ghanéens et Ivoiro-Gabonais entre 1975 et 1980. Ils remportent la Coupe CEDEAO en 1978 à Dakar au Sénégal. Il a aussi participé aux Jeux Universitaires d’Ife à Ibadan au Nigéria en 1980. Mais, le haut fait d’arme du coach Kouassi Germain avec sa bande joyeuse restera la Coupe d’Afrique remportée en 1981 à Mogadiscio en Somalie, alors qu’il avait 46 ans. Après un parcours exceptionnel de 6 victoires contre 1 défaite, les Eléphants s’imposent en finale contre la grande Egypte (81-65). Grâce à ce titre continental, les ‘Éléphants’ avaient obtenu le droit de représenter l’Afrique à la Coupe du Monde FIBA 1982 en Colombie. « Germain Kouassi a écrit les plus beaux chapitres du basket ivoirien. Sa disparition est une grande perte pour cette grande nation du basket. Puisse-t-il reposer en paix, » a déclaré Anibal Manave, président de FIBA Afrique. De lui, les joueurs retiennent un père et un homme généreux. «  Le décès du coach Germain est un choc pour moi. Il était un père pour moi puisque j’habitais chez lui. C’est aussi le père du basket ivoirien. Il nous a donné l’amour du basket », raconte Dié Drissa, l’ancien pivot de  USRAN de Bouaké. Pour Djadji Clément, coach Germain était un gagneur. «  C’est lui qui nous a inculqué l’envie de gagner. Il était attachant et paternel à la fois. C’était un monsieur bien, jovial et social. Il a façonné l’équipe nationale de Côte d’Ivoire. Nous perdons un grand homme », a indiqué l’ancien tripointeur de l’Asec Mimosas. Né en 1937 à Grand-Bassam, Kouassi Germain a passé près de 12 ans avec l’équipe nationale de Côte d’Ivoire.

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password