Crise à la FIB : Attention aux sanctions de  l’AIBA

L’annulation qui plane sur le gala de boxe baptisé le « Choc des Titans » et prévu le 2 octobre prochain inquiète sérieusement le président de la Fédération ivoirienne de boxe Emmanuel Arthur Boua. En effet, en cas de révocation de ce gala international, la FIB pourrait écoper, à nouveau, de lourdes peines de la part des instances internationales.

« Nous devons éviter la colère des instances internationale et éviter de ternir l’image la boxe ivoirienne. C’est du brigandage », a-t-il indiqué.

Les frondeurs sont, pour la plus part, des anciens boxeurs. Ils n’appartiennent à aucun club et ils ne sont pas licenciés de la Fédération. Ils estiment que l’actuel patron de la boxe ivoirienne manque de vision à moyen terme pour le noble art ivoirien.

« Ce n’est vraiment pas le moment surtout qu’un travail est en train d’être abattu pour relancer la boxe ivoirienne. En témoigne les différents championnats nationaux que nous avons. Sans oublier les différents gala dont le championnat d’Afrique du 6 aout dernier », a plaidé Emmanuel Boua.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password