Coupe nationale: Comment Don Bosco a détrôné le Red Star

La Renaissance Don Bosco de Koumassi  est la nouvelle détentrice de la Coupe national en Hommes. Elle s’est en effet, payé le scalp du champion de Côte d’Ivoire le Red Star (24-21). Après 2018, les Rouge et Noir s’offrent le 2e trophée de Coupe nationale de leur histoire. Un triomphe qui a surpris plus d’un d’autant plus que les poulains de Kouassi Camille ont été dominés cette saison par leur éternel rival du Red Star.

Mais samedi dernier, c’est une formation de Don Bosco déterminée qui s’est présentée sur le parquet de la salle Polyvalente du Palais des Sports de Treichville. Défensivement solide, la formation de Koumassi doit une fière chandelle à ses individualités. Surtout à son gardien Gouéi Constantin qui a écœuré Ouattara Zié et ses coéquipiers du Red Star. Il a fait une dizaine d’arrêts décisifs dans cette finale. C’est d’ailleurs à juste qu’il a été désigné meilleur joueur de la rencontre.

« Notre gardien a eu un apport de 50% dans cette victoire », a analysé l’arrière Aliman Daniel.

En tout cas, la formation de Koumassi était plus motivée, plus engagée dans ce choc.

« Ce qui a aussi fait la différence dans cette rencontre, c’est la confiance qu’on avait en nous. On était vraiment déterminé », a poursuivi Aliman Daniel. Et l’entraîneur du Red Star, Nicolas Bléoué, d’aborder dans ce sens : « Je vous avais prévenu que cette finale allait se jouer au mental. Et c’est ce qui est arrivé. Car c’est sur ce point que nous avons perdu. Ils en voulaient plus que nous ».

En tout cas, la stratégie des protégés du président Allodji Brice a bien fonctionné puisque sentant leur adversaire à leur portée, ils se sont appliqués pour remporter la première mi-temps (14-9). Et cet écart de 5 points à beaucoup pesé dans la balance en seconde période.

« Le match a été joué en première mi-temps. Les gens pensaient que l’écart de 5 points était insignifiant. Mais en seconde période, Don Bosco a su gérer cet avance jusqu’à la fin. Surtout qu’il a eu un excellent gardien  », a conclu l’ancien DTN Tapé Julien.

 

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password