Bessy Bessy Daniel (coach fondateur d’Habitat HBC): « Je suis comme un père pour mes joueuses »

Disons-le tout de suite. Le président-entraineur du club Habitat HBC, Bessy Bessy Daniel et ses filles sont partis de rien pour arriver aujourd’hui au sommet de la petite balle ivoirienne. Aussi ont-ils savouré à juste titre le doublé, Championnat-Coupe que la formation d’Abobo a réalisé au terme de l’exercice 2018-2019 qui les a vus détrôner Bandama HBC, la tenante du titre. Et de ravir aussi le trophée de la Coupe nationale à l’Africa Sport.

 

Dans quelles conditions avez-vous créé cette équipe de l’Habitat ?

 C’est dans les années 2007-2008 que j’ai décidé de mettre sur pied un centre de formation pour les jeunes filles de 8 à 15 ans. Je faisais sortir les enfants de classe pour leur inculquer les rudiments du handball. En 2008, on a été sacré champion d’Abobo. En 2009 et 2010, nous avons été couronnés champion régional OISSU. En 2010-2011, on s’est engagé dans le  championnat civil avec la catégorie minime. En 2012, on a été champion régional de la catégorie cadette.

 

Mais qu’est-ce qui vous a motivé à vous engager dans le championnat national ?

 C’est après notre victoire en championnat national OISSU en 2013 que tout est parti. Après ce sacre, les jeunes joueuses ont pris goût à la chose. On a donc décidé de s’engager véritablement dans le championnat national. Nous avons été champions d’Abobo en junior et nous sommes rentrés en Ligue régionale. Après notre victoire nous sommes montés en D2 et ensuite en D1.

 

Quel a été votre secret pour maintenir votre groupe jusqu’à présent ?

 Ce qui fait la différence avec les autres équipes, c’est que nous avons recruté nos filles dès l’école primaire. Et comme je suis à la base enseignant du primaire, elles ont suivi à la lettre tout ce que je disais. C’est dans ce cadre-là qu’elles ont grandi. Je suis comme leur père et elles ne font que ce que je dis.

 

On constate qu’il y a une constance dans les résultats depuis 2008. D’où tirez-vous les moyens pour motiver les filles ?

 Etant fonctionnaire d’Etat, c’est avec mon salaire que je motive les filles. Il m’est arrivé souvent d’assurer la scolarité de certaines pour les empêcher d’aller ailleurs. Toutefois, je n’ai pas mis l’argent devant. Aujourd’hui, si vous venez leur proposer des millions pour aller jouer, ailleurs, elles n’accepteront pas. Si vous demandez le numéro de téléphone de l’une d’entre elles, c’est mon numéro qu’elle donnera.

 

Revenons à la saison. Comment avez-vous réussi  à maintenir la cadence pour réaliser le doublé ?

 Le handball, c’est ma passion. Et j’ai communiqué cette passion-là aux filles. Donc même quand il n’y a pas d’activités, nous continuons les entraînements.

 

Quels sont les secrets de ce succès ?

 C’est le travail. Et la confiance en Dieu mais aussi en ce que tu fais. En d’autres mots, il faut persévérer. Sur le plan tactique, il faut élaborer un projet de jeu. Car, sans cela, ça ne marchera pas. Ici, les gens ne font aucun projet.

 

Mais ne craignez-vous pas des départs après cette belle saison ?

 Je ne crains aucun départ. Mais s’il arrivait que des filles partent, elles seront valablement remplacées.

 

Comment comptez-vous les remplacer afin de faire une bonne saison aux niveaux national et international l’année prochaine ?

 On a déjà tout prévu en faisant monter progressivement les filles qui étaient en junior. C’est pour vous dire qu’il y a un groupe prêt à renforcer l’équipe en cas de départ.

 

Où allez-vous trouver les moyens financiers pour attaquer l’Afrique la saison prochaine ?

 Nous aurons recours à des partenaires et à la mairie d’Abobo. Nous n’allons pas faire comme la saison dernière où nous sommes partis en Egypte en se débrouillant de gauche à droite.

 

Cumulez-vous le poste de coach-fondateur avec celui de président ? Ou y-a-t-il un président caché ?

 Je suis le fondateur du club. Et je me suis débrouillé seul avec les filles depuis sa création. Cette année, M. Abou Diarra a accepté de nous aider. Donc, c’est lui qui fait office de président maintenant.

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password