Ballon d’or 2019 : le plaidoyer de Sadio Mané

L’attaquant sénégalais Sadio Mané s’est exprimé sur la finale du 19 juillet  face à l’Algérie, sur la course au titre de meilleur buteur (pour l’instant attribué au Nigérian Odion Ighalo, 4 buts), et donc aussi sur la course au Ballon d’Or. Sadio Mané regrette le peu d’importance accordée aux performances réalisées pendant la CAN : « C’est un cri du cœur que nous devons faire. Ce n’est pas normal de ne pas considérer la CAN comme la Copa America ou l’Euro. C’est vraiment dommage. Avec tout mon respect, il faut que cela cesse, vraiment. »

La mise en parallèle de toutes les CAN depuis 1996 et de toutes les éditions du Ballon d’Or a tendance à accréditer l’avis émis par Sadio Mané. Sur les douze CAN jouées entre 1996 et 2017, seulement trois joueurs champions d’Afrique ont été nommés au Ballon d’Or la même année : les Camerounais Geremi Njitap et Patrick Mboma ont été nommés en 2000 mais n’ont reçu aucun vote, et l’Ivoirien Yaya Touré a été nommé en 2015 et s’est classé 12e avec 0,89% des votes.

L’analyse plus générale de toutes les éditions du Ballon d’Or laisse apparaître un gouffre entre les joueurs africains et les autres footballeurs. Aucun Africain n’a pu s’inviter sur le podium depuis le sacre de George Weah. Celui qui s’en est le plus approché, c’est Didier Drogba ; l’Ivoirien a terminé au 4e rang en 2007 derrière Kaka, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Samuel Eto’o, le joueur africain le plus souvent classé, s’est hissé à la 5e place en 2009. Mohamed Salah, lui, a pris la 6e place en 2018.

rfi

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password