Aza Dominique (Commission technique ): “Nos officiels techniques et entraîneurs ont le niveau international”

Dans la discrétion, la Fédération Ivoirienne de Natation et Sauvetage (FINS) essaie de sortir la tête de l’eau. C’est dans ce cadre qu’elle a récemment organisé un stage à l’endroit de ses cadres techniques.

Pourquoi ce silence au niveau de la Fédération de Natation ?

La Fédération Ivoirienne de Natation et Sauvetage n’est pas la seule dont on ne parle pas en ces temps-ci. La COVID-19 a mis en veilleuse la plupart des activités des Fédérations. Mais je tiens à vous dire que nous sommes aujourd’hui, l’une des rares fédérations à organiser des activités.

Quelles sont ces activités ?

Le 19 septembre dernier, nous avons organisé une compétition dotée du trophée Assohou Eulalie, du nom de l’épouse de notre parrain. Et pratiquement un mois après, nous avons fait une formation. Cela pour vous dire que la Fédération Ivoirienne de Natation fonctionne.

A quoi répond cette formation ?

Cette formation répond à un besoin de mettre à niveau nos cadres techniques. Et nous pouvons dire que nous sommes satisfaits car les stagiaires ont été très attentifs et dévoués. Il y a eu un véritable engouement. Aujourd’hui, nous pouvons dire que nous avons des officiels techniques, aguerris et prêts à officier les compétitions même internationales.

Quelles sont les modules qui ont été enseignés au cours de cette formation ?

Cette formation a tourné autour de deux modules. Le premier était destiné aux officiels techniques que sont le juge arbitre, les chronométreurs, les juges à l’arrivée, les juges de nage et les membres de secrétariat. Le second module était destiné aux encadreurs. Nous leur avons fait profiter de la formation de la Confédération Africaine de Natation qui s’est déroulée en septembre dernier au Ghana sur les règles d’entraînement et de coaching d’un nageur.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password