Après le coronavirus, Infantino veut moins de matches et de compétitions

A l’occasion de son 50e anniversaire, Gianni Infantino fait la Une de La Gazzetta dello Sport dans un long entretien paru ce lundi 23 mars 2020. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le président de la FIFA ne se dérobe pas dans la crise actuelle liée au coronavirus. «Oui, le football est en danger de récession, lance le patron de l’instance internationale dans la célèbre publication au papier rose. Une évaluation de l’impact économique mondial est nécessaire. Nous ne savons pas quand tout reviendra à la normale».

Infantino envisage surtout une réforme du football après cette pandémie. «Regardons les opportunités : nous pouvons peut-être réformer le football mondial en prenant du recul. Comment ? En modifiant le nombre et le format des compétitions, par exemple. Moins de compétitions, mais plus intéressantes. Peut-être moins d’équipes, mais un meilleur équilibre. Moins de matchs pour protéger la santé des joueurs, mais des rencontres plus compétitives. Ce n’est pas de la science-fiction, parlons-en» , lance Infantino.

 

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password