Africa Sports La justice ordonne la création de la société de gestion par Me Cheikna   

 

Les opposants de Vagba Alexis viennent de remporter une belle victoire dans la bataille juridique qu’ils ont déclenchée  pour la  mise en place  d’une société de gestion  à la tête du club vert et rouge.  En effet, le tribunal  de Premier instance d’Abidjan, a rendu  le  5 septembre dernier  une décision  favorable aux structures  de supporters que sont  le « COMAMAS » et « Africa Socios Club ».  Il s’agit de l’ordonnance N4163 qui juge que « le comité des Membres Associés Mobilisés d’Abidjan Sud dit COMAMAS, Konan Adolphe et l’Africa Socios Club recevables en leur action »  et  désigné « Me Cheickna Sylla à l’effet d’entreprendre les réformes à l’Africa Sports d’Abidjan conformément aux textes en vigueur ».  Concrètement, il reviendra à Me Cheickna Sylla, ancien administrateur provisoire du club Vert et Rouge, entre  octobre 2013 et février 2014, de  tout mettre en œuvre pour la création de la Société de gestion, comme l’exigent les textes du club depuis 2014.  En effet, les dispositions transitoires des statuts adoptés en janvier  2014 stipulent que : « La création de la société de gestion doit être réalisé au  plus tard le  31 août  2014.  A défaut,  le bureau exécutif est chargé de conclure  des partenariats porteurs avec une ou plusieurs sociétés commerciales ». La question de la création de la société de gestion est au cœur du conflit entre certains supporters et Vagba Alexis depuis son élection en 2014. Cette réforme est censée scinder le club vert et rouge en deux entités à savoir, l’association (l’Africa Sports d’Abidjan) et la société sportive qui aura le pouvoir de décision sur l’équipe professionnelle. D’où la joie de Konan Adolph  après cette décision de justice  censée impulsé le professionnalisme du club Vert et Rouge. « C’est le médiateur  qui devait créer  la société de gestion. Or, Vagba  a supprimé ce poste   au cours d’une AG.  Nous avons donc saisi le tribunal  qui nous a donné raison. Nous sommes satisfait de ce verdict ».      Joint au téléphone,  le président de l’Africa Sports a déclaré : «  Il y a des textes en vigueur à l’Africa  et ce n’est pas en justice que l’on met en place une société de gestion.  Je le dit et je le répète Konan Adolph n’est pas un membre actif de l’Africa Sports. Il n’a pas capacité à aller devant la justice. C’est un non événement ». Avant d’ajouter : «  Depuis  3 ans,  nous cherchons   des investisseurs. Mais cela demande des investissements lourds».

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password