Africa Sports Bahi aux joueurs: “Je suis le président jusqu’à la fin de la saison”

Demis de ses fonctions de 1er vice- président des Aiglons par Vagba Alexis quelques heures plus tôt, c’est pourtant en président « autoproclamé » que le dirigeant s’est présenté lors d’une rencontre face à plus de 25 joueurs de l’équipe première sur les 29 que compte l’Africa Sports ce lundi 11 mars 2019 dans un hôtel de Yopougon. En effet, celui qui a été la grande victime du remaniement effectué par Vagba Alexis au sein du bureau exécutif a franchi le Rubicon en décidant de prendre les rênes du club vert et rouge en présence de Saki Gutenberg, autre dirigeant limogé, et de Paul Gogoua, reconduit au responsable des sports de main des Oyés. « Je suis le président de l’équipe jusqu’à la fin de la saison. Vagba est renvoyé. Vous aurez votre argent. A partir d’aujourd’hui vous devez reprendre les entraînements sous la conduite de Diaby Almamy. On vous donnera les moyens pour vivre décemment. Je serai avec vous au stade dès ce mercredi pour le prochain match comptant pour la coupe nationale », a-t-il fait savoir. Premier défenseur de Vagba Alexis lors de son premier mandat (février 2014 à novembre 2018), Bahi Antoine a donc décidé d’aller au clash avec son ancien compagnon. Une situation qu’il explique par la gravité de la situation que vit le club vert et rouge. « L’heure est grave. Je ne voulais pas parler. Mais je me dois de prendre mes responsabilités avant que l’équipe n’aille en 2e division. Mon coeur saigne, je suis malade. Moi et l’Africa Sports, c’est une passion qui dure depuis 33 ans. J’assume cette décision. Ce n’est pas un coup d’Etat. Quand ton bras droit de te gêne, il faut le couper. Je ne veux pas être complice et comptable de la chute de l’Africa Sports. J’ai aimé Vagba et je l’ai supporté à cause de sa longue expérience. Mais nous allons droit au mur. Dois-je laissé faire ? Je dis non », a-t-il déclaré. Tiraillé par une crise au niveau du bureau exécutif, l’Africa Sports est également mal en point en championnat où les joueurs ont refusé d’effectuer le voyage à Yamoussoukro pour réclamer leur salaire du mois de février et une prime de match. Toute chose qui a conduit à Vagba Alexis à prendre des joueurs issus d’un centre de formation pour évoluer contre les Militaires (2-2). « Vagba Alexis a été abandonné par tous ses amis. A commencer par Imad Zarour, Assemian Kassi, Dosso Sidick ou encore Ahmed Fofana. Tous sont partis. Je suis resté malgré tout. Je n’ai jamais demandé des comptes sur la gestion financière de l’équipe. Mais au vu de la situation avec les autres membres du bureau exécutif et de son comportement avec les joueurs et les entraîneurs, je me dois de réagi. J’ai soutenu Vagba mais dans l’intérêt de l’Africa, je ne peux accepter que mon équipe aille en enfer. Nous n’engagerons pas de polémique avec la Fédération. Elle saura prendre ses responsabilités. Je l’affirme, j’ai avec moi l’équipe première. Tous les joueurs sont là. L’équipe qui jouera avec nous est celle qui a les licences de la FIF. Cela fait 5 matches que Vagba ne vient pas au stade. Soyez-en sûr, il ne viendra pas ce mercredi. S’il aime l’Africa qui laisse nos joueurs jouer », a-t-il lâché. Avant d’assurer qu’il a les moyens d’aller au bout de son action. « Je sais gérer les hommes. C’est une question de savoir-faire. Un président doit vivre au quotidien avec ses joueurs. Je suis un chef et je sais gérer un groupe. Nos joueurs sont mes enfants. Je ne suis pas à l’Africa pour gagner l’argent. J’ai nagé dans la mer ? Ce n’est pas l’eau de ruissellement qui va me faire peur », a-t-il imagé.

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password