Africa, les raisons d’un échec

Pour la deuxième saison consécutive, l’Africa connaît une saison blanche. En effet, les Aiglonnes ont terminé vice-championnes de Côte d’Ivoire et finalistes malheureux de la Coupe nationale 2019. Battus à deux reprises par la jeune formation de l’Habitat HBC,  en championnat comme en Coupe nationale, les vert et rouge sont carrément passées à côté de la plaque au cours de cet exercice 2018-2019. Mais pourquoi l’équipe du président Paul Gogoua a-t-elle éhoué si près du but ? « On pensait terminer la saison sur de bonnes notes tant en championnat comme en Coupe nationale. Malheureusement, on a eu près de cinq blessées au moment où il ne fallait pas. Et cela nous a beaucoup pénalisés », a indiqué le coach Segbo Dominique. Cela est d’autant plus vrai que les Aiglonnes n’ont pas été épargnées par les blessures dans la dernière ligne droite de la saison. Aussi, les absences des deux piliers que sont la capitaine Claudia Eyenga et Diomandé Makoura ont-elles fragilisé l’ossature de cette équipe vert et rouge. Mais la défection des deux joueuses cléés du dispositif de jeu du coach Segbo Dominique ne saurait expliquer à elle seule les raisons de cet échec. En réalité, la formation du président Gogoua Paul dit Pablo n’a, non seulement pas su hausser son niveau de jeu dans cette dernière ligne droite du championnat, mais elle a surtout fait preuve d’une grande inconstance au niveau des résultats. Et si on ajoute un banc de touche qui manquait de profondeur tous les ingrédients étaient donc réunis pour une sortie de route des Aiglonnes.

 

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password