Adou  Bernard:«  Nous gérons l’ASI dans la transparence »

Adou N’Gouan Bernard était devant les supporters de l’ASI pour rendre compte de sa gestion de la saison 2021-2022.  Au terme de l’AG Ordinaire, le PCA des Princes de l’Indénié a marqué sa satisfaction. Il a aussi défini les perspectives pour la saison à venir.   

Que faut-il retenir au terme de votre AG Ordinaire?

Nous avons eu le temps d’apprécier notre bilan moral et financier. C’est vraiment à l’appréciation de tout le monde. Nous sommes transparents dans la gestion de notre club parce que nous recevons l’argent de la FIF et  du Conseil Régional. Donc il faut leur rendre des comptes. Nous avons essayé de montrer ce qu’on a fait avec l’argent mis à notre disposition.

Etes-vous satisfait du bilan de l’exercice écoulé ?

Je suis satisfait parce que les supporters étaient là. Nous sommes aussi heureux parce que nous avons annoncé à nos fans que  nous allons retrouver le stade Henri Konan Bédié. Il nous a manqué depuis trois ans et vous avez vu que les résultats sportifs ne sont pas fameux. Mais, chacun a sa part de responsabilité. Nous  avons décidé qu’on puisse améliorer nos résultats la saison à venir.

L’une des résolutions de cette AGO est la privatisation de l’ASI. Pouvez-vous donner plus d’explications ?

La loi sur le sport nous permet aujourd’hui de privatiser le club. Lorsque vous êtes  en association, il faut compter sur vous-même. Personne ne viendra vous aider. Et c’est ce que je vis depuis huit ans. Le club repose sur moi seul. Aucun opérateur économique ne va donner son argent s’il n’a pas une valeur ajoutée. L’an dernier, les supporters nous ont donné le feu vert pour que l’ASI soit privatisée.

Les autorités administratives et politiques sont-elles d’accord ?

J’ai informé tous les Conseillers Régionaux, désormais le club va être privatisé parce qu’on a vu l’exemple des autres clubs.  Si cette expérience a marché ailleurs, je ne vois de raison pour  ne pas l’essayer avec l’ASI.

Chaque saison vous changez d’entraîneur. A quoi répondent ces choix ?

Souvent quand les joueurs sont habitués à un entraîneur, on n’a pas toujours le bon résultat. Avec Koffi Firmin, les joueurs ne l’écoutaient plus. Alors que ce dernier a bien travaillé avec nous pendant 5 ans.  Il fallait changer pour voir ce qu’il faut faire. Nous avons pris Fofana Sékou pour terminer la saison.

Que retenez-vous de son passage ?

Je pense qu’il a eu beaucoup des difficultés qui ne lui sont pas imputables. J’ai aussi ma part de responsabilité. Donc,  il fallait changer. Je ne vais pas juger Fofana parce que je sais que tous les entraîneurs travaillent bien.

Quelle sera la mission  du nouveau coach Aboi Franck?

Nous avons porté notre choix sur Aboi Franck par rapport à  ce qu’il a fait pour  le passé dans d’autres clubs. Et, c’est un nouveau challenge. Nous l’avons choisi pour mener l’ASI à un bon rang en championnat. Je veux occuper un rang honorable.  

C’est quoi le rang honorable ?

Si nous sommes parmi les 6 premiers ce sera bon pour nous. Et l’année suivante, on essayera de faire encore mieux. J’ai remporté la Coupe de la Ligue en 2017.  On vise la Coupe Nationale cette saison.  Je pense que ça fait partie  de nos objectifs à atteindre.

Quel sera le budget pour atteindre vos objectifs ?

En 2017 quand nous avons remporté la Coupe de la Ligue et que nous avons terminé 4e en championnat, notre budget tournait autour  de 200 millions FCFA. Je ferai pareil cette année. Et comme nous sommes certains d’avoir 100 millions FCFA de la FIF, nous sommes heureux. Nous n’allons apporter  que 100 millions FCFA pour boucler notre budget.

Qu’allez-vous faire en termes de mobilisation pour que tout l’Indenié-Djuablin soit concerné par l’ASI ?

 Désormais nous allons initier une caravane qui partira de Bettié à Agnibilékro. Nous allons sensibiliser tous les présidents des centres de formation. Nous irons dans les villages et les  cantons pour dire aux populations que l’ASI est leur affaire. Il faudrait qu’ils viennent soutenir le club lors de ses  matchs. Ailleurs, les supporters sont toujours présents et on voit le résultat. Nous allons copier ce que les autres ont fait de bon et de bien.

L’ASI va-t-elle respecter le cahier des charges que veut imposer la FIF ?

Nous sommes tenus de respecter le cahier de charges que va nous proposer la FIF. Nous  avons même une obligation. Nous allons le faire.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password