Colonel Koné Mamadou (président de la SOA): « Nous ne serons pas ridicules en Coupe d’Afrique »

Sacrée championne de Côte d’Ivoire pour la première fois de son histoire, la SOA se prépare à aller à la conquête de l’Afrique. «Notre première ambition sera d’atteindre la phase de poules de la Ligue des Champions», a d’entrée indiqué le Colonel Koné Mamadou, le président des « Sodjas », en tirant le bilan de la saison.

 

Quels sont vos sentiments après le premier titre de champion de votre équipe, la SOA ?

C’est une fierté et une grande joie d’avoir permis à la SOA d’être sacrée pour la première fois de son histoire. Ce sont toutes les expériences que j’ai emmagasinées auprès de mes prédécesseurs depuis 2005, en tant que membre des différents Comités directeurs qui m’ont donc permis de conduire les Militaires à ce titre de champion de Côte d’Ivoire.

 

Croyez-vous en cette consécration en début de saison ?

A vrai dire, on ne croyait pas à ce sacre. Notre objectif, en début de saison, était  de faire mieux que la saison dernière. C’est-à-dire être maintenu à six ou cinq journées de la fin. C’est l’objectif qui avait été fixé à l’entraîneur. Heureusement pour nous, la saison a très bien débuté et depuis la deuxième journée, nous avons pris la tête du championnat que nous n’avons plus lâchée jusqu’à la fin.

 

Avez-vous, à un moment donné, douté de ce sacre-là ?

Je n’ai pas douté puisque je ne m’y attendais pas du tout. Je ne croyais pas qu’on allait être champion. Toutefois, au fur et à mesure que la compétition avançait, j’avais senti cette possibilité-là au regard de nos performances. Mais aussi en constatant que nos adversaires n’étaient pas supérieurs.

 

A quel moment précis avez-vous cru au titre ?

Avec le nombre de points qu’on avait après la première phase du championnat, on se disait que s’était possible. Les premières journées de la manche retour nous ont confortés dans notre position. Et, à partir de là, nous nous sommes dit qu’il fallait mettre les bouchées doubles pour ne pas regretter, après avoir été premier depuis la deuxième journée.

 

Quel a été le secret de la réussite des Militaires ?

L’encadrement technique était nouveau. Il est donc clair que l’entraîneur Aka Jean-Baptiste a eu forcément son impact. Les joueurs ont adhéré très vite au discours du staff technique. L’effectif a aussi été renouvelé pratiquement à 80% en début de saison. Une équipe conquérante a été mise sur pied.

 

Quel a été votre touche ?

On a essayé, nous, à notre niveau, d’être beaucoup plus présent que l’année dernière. Et tout le monde, staff dirigeants, technique et joueurs a adhéré à notre discours. Nous avons aussi  eu une assez bonne gestion des ressources. C’est tout cela qui a permis ce sacre.

 

Pensez-vous pouvoir relever le défi la saison prochaine ?

Ce sera notre objectif la saison prochaine. Nous allons tout mettre en œuvre pour rester champion de Côte d’Ivoire comme l’ont fait le Séwé Sport et l’AS Tanda avant nous. C’est un nouveau cycle qui commence pour le football ivoirien avec notre sacre. On va tout mettre en œuvre pour rester à notre place. Nous ferons aussi en sorte d’avoir une bonne prestation en Coupe d’Afrique.

 

Qu’est-ce qui va changer au niveau de l’équipe la saison prochaine ?

L’équipe sera forcément renforcée. Car, même si on a été sacré champion, il y a toujours des compartiments qui ont failli. Il y a des joueurs qui partiront sans doute. Et nous comptons aussi recruter des joueurs plus aguerris pour tenir sur plusieurs fronts.

 

Qu’en est-il du staff technique ?

L’encadrement technique a fait du bon boulot. Mais nous entamons une nouvelle phase avec la Coupe d’Afrique dans laquelle nous sommes tous novices. Il serait donc opportun de voir aussi comment trouver des solutions avec un entraîneur qui a du vécu pour nous renforcer dans ce sens.

 

Serez-vous capable d’atteindre la phase de poules de la Coupe d’Afrique ?

Notre première ambition est d’atteindre la phase de poules de la Ligue des Champions. Ce qui serait une bonne performance. C’est le minimum qu’on pourrait demander à nos joueurs. Parce que c’est la phase de poules qui est la plus attractive, en termes d’exposition sportive et en termes financiers.

 

Est-ce que la SOA pourra tenir sur plusieurs tableaux la saison prochaine ?

On fera en sorte d’avoir un effectif pour pouvoir jouer sur tous les tableaux. Ce qui est sûr, on ne fera pas de choix dès le départ mais en fonction de l’évolution, on va fixer des objectifs à l’encadrement technique.

 

Quels sont les moyens que vous avez eus cette saison et quel sera le budget de la saison prochaine ?

Notre budget, cette saison, était composé à 70% de la subvention issue des droits telé. Nous avons aussi bénéficié de quelques retombé de la vente de certains joueurs et de dons d’amis et de partenaires. L’année prochaine, on aura la Coupe d’Afrique. Je vais donc m’en remettre à mes autorités.

 

Comment jugez-vous le niveau de la Ligue 1 ?

Je pense que la Ligue 1 a un niveau au-dessus de la moyenne par rapport à ce qui se pratique dans la sous-région. Mais il faut encore investir dans la formation des formateurs et des joueurs afin de permettre aux équipes d’avoir les joueurs qu’elles souhaitent.

 

Etes-vous d’accord avec ceux qui veulent un championnat à 16 équipes ?

Je ne pense pas que l’augmentation du nombre d’équipes va contribuer à améliorer le niveau du championnat. Il faut plutôt que les équipes soient mieux soutenues et mieux organisées de telle sorte qu’on ait un niveau de championnat assez relevé.

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password