Vagba Alexis (Pdt Africa Sports) « Nous avons respecté les textes »

Réélu pour un second mandat à la tête de l’Africa Sports par 29 MAM, Vagba Alexis bat d’un revers de la main les accusations sur  l’illégalité de ce scrutin. « Je connais  les textes et les hommes à l’Africa Sports », assure-t-il.

Que retenez-vous au terme de cette AG élective  qui vous a réélu pour un second  mandat ?

Je suis content. Nous avons relevé le défi. On me donnait perdant depuis longtemps. Mais voilà  je suis encore à la barre. On a déclaré que les élections n’auront pas lieu. Mais je constate  que tout s’est bien passé.

Comment expliquez-vous que seulement 29 MAM vous aient  plébiscité durant cette élection ?

J’aurais aimé que ces élections se déroulent avec 1000 personnes comme on le faisait avant. Seulement voilà.  Seuls les membres statutaires avaient  droit au scrutin.  Et  ils étaient  au total  31.  Mais soulignons aussi que deux d’entre eux sont décédés.

Que répondez-vous néanmoins à ceux qui contestent la légitimité de votre réélection ?

Cela fait 40 ans que je suis à l’Africa Sports. J’ai appartenu à la plupart des bureaux exécutifs. Cela ne veut pas dire que  je faisais des coups d’Etat pour rester au pouvoir. C’est ma compétence qui m’a valu cette longévité. Je connais  les textes et les hommes à l’Africa Sports.

Faites–vous allusion à Moh Emmanuel ?

Je demande à Moh Emmanuel d’arrêter d’intoxiquer  les Ivoiriens. Il n’est pas membre statutaire de l’Africa. Il ne pouvait être convoqué à cette élection. Moh ne peut pas parler de forclusion de l’AG. Car nous avons envoyé les convocations  à tous les membres statutaires dans les temps. Nos statuts ne disent pas  de  mettre  en place un comité ad hoc pour organiser des élections.

Comment comprendre  que  la légalité de cette AG soit encore mise en doute. 

Nous n’avons fait que respecter les textes. Les statuts disent que seuls les MAM à jour de leur cotisation sont autorisés à participer à l’AG de renouvellement des organes. J’aurais pu payer les cotisations de 100 personnes et gonfler les chiffres. Mais on ne saurait diriger un club avec ce genre de pratique.

Quelles sont vos ambitions pour ce nouveau mandat ?

Je place ce second mandat sous le signe de la professionnalisation. Celui d’un Africa Sports nouveau. On a fait beaucoup de choses lors du premier mandat. Il  n’y a que ceux qui sont aveugles qui ne veulent pas voir ce que nous avons fait en 4 ans. Malgré les bâtons que nos détracteurs n’ont cessé de mettre dans nos roues.

C’est-à-dire ?

Les nombreux voyages que j’ai effectués  en Europe notamment en France,  en Belgique et  au Portugal  m’ont permis de nouer  de solides contacts.  Malheureusement, tout cela n’a  pu aboutir  à cause de cette guéguerre autour de l’équipe.  Néanmoins, je suis confiant pour ce nouveau mandat. Car, cette paix retrouvée nous permettra de faire les réajustements nécessaires pour faire remonter l’équipe.

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password