Espérance Tunis-Al Ahly, un final qui sent la poudre Ligue des champions (finale retour)

Il ne fait aucun doute que la finale retour de la Ligue des champions prévue aujourd’hui au stade de Radès sent le soufre. Bien entendu,  l’enjeu d’un sacre et par ricochet, d’une qualification  pour la Coupe du Monde des clubs est une raison légitime  pour que  l’ Espérance de Tunis et  Al Ahly du Caire  se donnent à  100% dans ce match présenté un classique du football africain.  Mais c’est surtout le contexte qui entoure ces retrouvailles qui donnent  un cachet particulier à cette seconde manche. Petite piqûre de rappel. Al Ahly du Caire a remporté la finale aller (3-1) grâce notamment à un doublé de son attaquant Walid Soliman. Mais  n’oublions pas que cette rencontre, qui a vu l’utilisation pour la première fois  en C1 de la VAR, avait été emmaillés par deux penaltys généreux accordés par l’arbitre algérien, Mehdi Charef. Passons sur les échos de cette semaine avec  la menace de boycott de l’ Espérance  de Tunis qui a exigé comme préalable la levée du  huis clos partiel du stade  de Radès ou encore  la suspension  de l’attaquant du Al Ahly, Walid Azaro, pour deux matches pour avoir abusé l’arbitre de la finale en déchirant son maillot. En revanche, focalisons-nous plutôt sur cette  manche retour qui pourrait déboucher le 9e sacre continental des Diables Rouges ou à l’inverse le 3e trophée des  Tunisiens. En tout cas, cette finale retour est loin d’être jouée. Certes Al Ahly du Caire a  un avantage de  deux buts. En outre, les joueurs de Patrice Carteron ont souvent tenu le choc à Radès comme en témoigne leur avant- dernier sacre continental conquis en 2012 face  à… l’ Espérance de Tunis (1-1 à Alexandrie,  2-1 à Tunis). Cette  fois-ci, l’Espérance de Tunis devra inverser une situation compliquée. Toutefois avec le soutien de leurs supporters, les Sang et Or seront motivés comme jamais pour  prendre leur revanche.En effet,  la CAF a donné le feu pour l’ouverture des virages sud et nord lors du match en question. On s’attend  donc à 60000 supporters  pour le clash face au Al Ahly.  De quoi donner du baume au cœur  à l’Ivoirien Coulibaly Fousseny et à ses partenaires. Pour finir,  il faut savoir que  l’arbitre de la rencontre est Bamlak Tessema, déjà au centre d’une nouvelle  polémique. En effet selon les médias tunisiens, l’arbitre éthiopien est arrivé  à Tunis après une escale… au Caire

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password